2 min de lecture Transports

Transports : 700.000 voitures de moins en Île-de-France, un chiffre historique

ÉDITO - Le nombre de déplacements en voiture est en baisse en Île-de-France pour la première fois depuis 1976, date de la première mesure. Ce renversement de tendance va avoir des conséquences sur les élections locales à venir.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Transports : 700.000 voitures de moins en Île-de-France, un chiffre historique Crédit Image : AFP / PHILIPPE LOPEZ | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Florian Soenen

Pour la première fois depuis le début des mesures, c’est-à-dire 1976, le nombre de déplacements en voiture est en baisse en Île-de-France. Cette nouvelle tendance est très riche d’enseignements : elle est historique car c’est une vraie inversion de la courbe. En moins de 10 ans, le nombre de trajets en voiture a baissé de presque 5%, alors que le nombre d’habitants a augmenté et les gens se déplacent de plus en plus. Mais ils le font autrement : à pieds, vélo (+30%), bus, en tramway, en train.


En Île-de-France, on compte un million de déplacements en plus par jour en transports en commun. Les usagers le remarquent, dans le métro ou le RER, aux heures de pointe, il y a jusqu’à quatre personnes au mètre carré dans les rames bondées. Il y en a pourtant davantage qu'avant, mais ce n’est pas assez.


En 10 ans le changement d’habitude est majeur. L’explication peut se trouver au niveau de la politique anti-voiture et de la fermeture des berges menées par la maire de Paris, Anne Hidalgo. Cela y contribue mais la plus grosse baisse dans le nombre de trajets est de banlieue à banlieue. 

En parallèle, des lignes de bus sont créées, de nouvelles rames sont mises en circulation. Or, plus il y a de trains, plus il y a de voyageurs. On va s’en rendre compte le mois prochain quand tout va s’arrêter avec les grèves dans les transports et découvrir ou redécouvrir les vertus du covoiturage, de la marche ou du vélo.

Un nouvel argument politique

À lire aussi
Un métro à Paris le 2 décembre 2019 transports
Grève RATP : les prévisions de trafic du dimanche 15 décembre

Cette étude arrive au bon moment pour faire pression sur l’État pour qu’il réalise les quatre nouvelles lignes de métro autour de la capitale dans le cadre du projet Grand Paris, pas encore totalement financé. Quand les Français changent leurs habitudes, les élus s’en rendent compte avec un peu de retard. 

C’est la première fois que l’usage de la voiture baisse globalement en Île-de-France depuis des années 1970, alors que l’utilisation des transports en commun est en constante augmentation depuis les années 1990. On ne peut pas dire que les politiques aient anticipé ce retournement de tendance. Ça va se transformer en argument politique, notamment pour les élections municipales et régionales. Ces nouveaux usagers vont être au centre de toutes les attentions. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Déplacements Île-de-France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants