1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Réseaux sociaux : "Le cyber-harcèlement s’aggrave", s'inquiète Jean-Michel Blanquer
1 min de lecture

Réseaux sociaux : "Le cyber-harcèlement s’aggrave", s'inquiète Jean-Michel Blanquer

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a indiqué que si il est "difficile de faire en sorte que les adolescents n'aillent pas" sur les réseaux sociaux, la formation des enfants et des adolescents aux risques d'Internet a été accentuée dans les établissements scolaires.

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, invité de RTL Soir, le 10 mars 2021
Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, invité de RTL Soir, le 10 mars 2021
Crédit : RTL
"Le cyberharcèlement s'aggrave", alerte Jean-Michel Blanquer
00:58
Cyber harcèlement, Bac 2021 et coronavirus : Jean-Michel Blanquer était l'invité de RTL
16:18
Jean-Michel Blanquer était l'invité de RTL Soir du 10 mars 2021
16:39
Jean-Michel Blanquer était l'invité de RTL Soir du 10 mars 2021
16:39
Thomas Sotto - édité par Quentin Marchal

Deux jours après la mort d'une adolescente de 14 ans, retrouvée noyée dans la Seine, lundi 8 mars, l’enquête se concentre sur une rivalité entre élèves qui a mal tourné, sur fond de cyber harcèlement. "La période de confinement a démultiplié le cyber harcèlement qui s'aggrave et qui est un phénomène mondial", a regretté Jean-Michel Blanquer, appelé à réagir sur cette affaire au micro de RTL Soir.

Pour endiguer ce phénomène, le ministre de l'Éducation nationale a indiqué que "nous prenons des mesures, notamment de relation avec les plateformes et de veille sur ces questions (de cyber harcèlement)". "Nous accentuons la formation des enfants et des adolescents aux risques d'Internet" a fait valoir Jean-Michel Blanquer en indiquant que "c'est un plan où nous voulons être de plus en plus dans le dialogue avec les parents".

Le ministre a également souligné que "nous sommes entrés dans un monde où les réseaux sociaux sont très forts" et qu'il est "difficile de faire en sorte que les adolescents n'y aillent pas". 

"Nous avons interdit le téléphone portable en collège et cette mesure a eu beaucoup d'effets positifs avec plus de concentration des élèves et moins de fréquentation des réseaux sociaux" s'est par ailleurs félicité Jean-Michel Blanquer en ajoutant être "très ouvert à toutes les propositions qui, dans le futur, nous permettront de mieux maîtriser ce phénomène". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/