2 min de lecture Éducation nationale

Le téléphone portable définitivement interdit à l'école et au collège à la rentrée

La proposition de loi REM traduisant une promesse de campagne d'Emmanuel Macron a obtenu 62 voix pour et une contre, ce lundi 30 juillet à l'Assemblée nationale.

En classe de 3ème, tous les élèves du collège Saint-Jean-de-Prades ont un portable
En classe de 3ème, tous les élèves du collège Saint-Jean-de-Prades ont un portable Crédit : ISAAC LAWRENCE / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Les portables à l'école, c'est fini ! Le Parlement a définitivement adopté ce lundi 30 juillet, par un ultime vote de l'Assemblée, l'interdiction des portables dans les écoles et collèges, voire dans certains lycées. Un texte au cœur d'une proposition de loi faite par La République en Marche traduisant une promesse de campagne d'Emmanuel Macron.  

Soutenu par les groupes REM, MoDem et UDI-Agir-Indépendants, le texte sur "l'encadrement de l'utilisation du téléphone portable dans les établissements d'enseignement scolaire", sur lequel députés et sénateurs avaient trouvé un compromis, a obtenu 62 voix pour, une contre

Les Républicains mais aussi les socialistes, Insoumis et communistes se sont abstenus. Ils critiquent "une opération de communication", de "l'affichage politique" et "une loi de circonstance" qui "ne va rien changer".  

À lire aussi
Une vue de l'université de Tolbiac à Paris, le 11 avril 2018 Connecté
4 septembre 2035 : les profs en colère contre une application qui permet de les noter

Les lycées auront le choix de les interdire ou non

La proposition de loi interdit l'usage de tout objet connecté (portable, tablette, montre...), dans les écoles et collèges. Il y aura des exceptions "pour des usages pédagogiques", laissés à l'appréciation de chaque établissement dans son règlement intérieur, ou pour les enfants handicapés. Les activités liées à l'enseignement mais se déroulant à l'extérieur de la classe, comme le sport, seront aussi concernées.  

Les lycées auront, eux, la possibilité, mais pas l'obligation, d'inscrire l'interdiction totale ou partielle du portable et autres objets connectés dans leur règlement intérieur. Le Code de l'éducation interdit, depuis la loi du 12 juillet 2010, les portables "durant toute activité d'enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur".  

Inciter à un usage responsable des outils numériques

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer, selon lequel cette interdiction n'était pas effective dans tous les collèges et manquait d'un socle juridique solide, a vanté une loi "d'entrée dans le XXIe siècle" qui "envoie un message à la société française" mais aussi à l'international, avec "d'autres pays intéressés". 

Plaidant pour une "approche moderne des technologies" caractérisée par du "discernement", il a plaidé une approche à la fois "défensive" et "offensive". La proposition de loi entend ainsi renforcer l'éducation des élèves à un usage responsable et éclairé des outils et ressources numériques

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Parlement École
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794274350
Le téléphone portable définitivement interdit à l'école et au collège à la rentrée
Le téléphone portable définitivement interdit à l'école et au collège à la rentrée
La proposition de loi REM traduisant une promesse de campagne d'Emmanuel Macron a obtenu 62 voix pour et une contre, ce lundi 30 juillet à l'Assemblée nationale.
https://www.rtl.fr/actu/politique/le-telephone-portable-definitivement-interdit-a-l-ecole-et-au-college-a-la-rentree-7794274350
2018-07-30 20:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/oei5xG5WvkegfFZK4gd49g/330v220-2/online/image/2018/0206/7792151704_en-classe-de-3eme-tous-les-eleves-du-college-saint-jean-de-prades-ont-un-portable.jpg