1 min de lecture Christophe Castaner

Remaniement : critiqué, Castaner dit "assumer" ses choix et "souhaiter rester ministre"

VU DANS LA PRESSE - Le ministre de l'Intérieur est critiqué par sa base, à bout de souffle, et par des manifestants qui dénoncent les violences policières et le racisme dans la police.

Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur
Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur Crédit : Ludovic Marin / POOL / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

C'est une fronde des syndicats de police que doit calmer le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner tout en contenant les dénonciations de violences policières. Malgré ces difficultés, il a témoigné de son ambition de rester au gouvernement après un remaniement qui pourrait avoir lieu en juillet.

"J'assume de bousculer les choses", explique-t-il dans les colonnes du Parisien ce dimanche 21 juin. Il "souhaite rester ministre de l'Intérieur", assure-t-il dans une interview. 

Christophe Castaner a confirmé interdire la technique d'interpellation de "clé d'étranglement", après des manifestations contre les violences policières. Il avait aussi demandé la suspension de policiers en cas de "soupçon avéré" de racisme. Une formule qui a suscité de l'émoi par son flou. Le ministre a reconnu une maladresse. 

Certains policiers n'ont plus confiance en leur ministre de tutelle. "Il y a des petites révolutions qui passent sous les radars, mais qui montrent que ce ministère est tenu", ajoute-t-il avant de préciser qu'"aucun ministre n'est propriétaire de sa fonction" et que la décision de son maintien dépend du président de la République.

À lire aussi
Une compagnie de CRS (illustration) police
Coronavirus : des CRS dénoncent les conditions de leur quatorzaine

"Toutes les grandes décisions, nous les préparons et les prenons ensemble", explique-t-il lorsque le quotidien francilien évoque de possibles tensions avec son secrétaire d'État Laurent Nuñez.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Christophe Castaner Gouvernement Ministère de l'Intérieur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants