2 min de lecture Retraites

Réforme des retraites : "Il manque une seule chose, c'est la confiance", dit Olivier Bost

ÉDITO - C'est ce mercredi à midi pile, qu'Édouard Philippe dévoilera la réforme des retraites. Le Premier ministre a prévenu, il n'y aura pas "d'annonces magiques".

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Réforme des retraites : "Il manque une seule chose, c'est la confiance", dit Olivier Bost Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par William Vuillez

Dans cette ubuesque histoire des retraites, il nous manque une seule chose, c'est la confiance. La confiance des Français, c'est le seul enjeu de cette journée de mercredi et des journées qui viennent. Alors bien sûr le gouvernement va tenter de faire baisser les manifestations et les grèves. Mais pour être un peu provocant, les grèves dans les transports c'est la gène, le bruit, la mauvaise ambiance. Le doute des Français lui est silencieux, c'est le poison. 

Le gouvernement va donc tenter avant tout de rassurer, de rendre enfin attractive cette réforme. Ça va lui coûter cher, beaucoup plus cher que s'il s'y était attelé il y a quelques mois. Emmanuel Macron ne peut pas lâcher vis-à-vis de son électorat et il peut s’appuyer sur un autre fait dans l'opinion : les Français pensent majoritairement qu'il faut changer le système des retraites. 

Il n'y a aucune raison que ceux qui font une carrière dans plusieurs secteurs différents en pâtissent. Il n'y a aucune raison que les régimes spéciaux perdurent. Il n'y a aucune raison qu'un employé de bureau parte au même âge que celui qui par son métier difficile vivra beaucoup moins longtemps et il n'y a aucune raison que les femmes soient pénalisées.

Mais les Français ont aussi rajouté une condition à tout cela : ils veulent y voir clair pour eux-même. La défiance ne vient que de là et c'est d'abord là dessus que le gouvernement est attendu aujourd'hui. 

Un sacré défi ?

À lire aussi
Des manifestants à Paris le 4 janvier 2020 contre la réforme des retraites. grève
Réforme des retraites : quelles professions sont toujours en grève ?

Le plus grave dans cette calamiteuse gestion des retraites, c'est cette perte de confiance. Est-ce quelqu'un va croire un jour le gouvernement sur la valeur du point ? C'est plus difficile de convaincre maintenant. 

Le deuxième enjeu, toujours dans l'opinion publique, c'est d'arriver à éclater un bloc aujourd'hui bien compact : ceux qui soutiennent ou qui ont de la sympathie pour les mouvements de grève. 68% des Français d'après notre dernier baromètre Harris, RTL. Ce gros socle de mécontents agglomère ceux qui s'inquiètent pour leur propre retraite et des anti-Macron plus politiques. Les annonces de mercredi doivent permettre de fissurer ce bloc

Édouard Philippe a bien prévenu qu'il n'y aurait pas "d'annonces magiques" mais il n'y a bien qu'une seule formule pour en sortir : redonner confiance, au moins à une majorité de Français, que cette réforme est vraiment un progrès. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Retraites Réforme des retraites Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants