1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Réforme des retraites : Emmanuel Macron peut-il la mener avant 2022 ?
2 min de lecture

Réforme des retraites : Emmanuel Macron peut-il la mener avant 2022 ?

En pleine crise sanitaire, la réforme des retraites divise le gouvernement : faut-il la mener avant 2022 au risque d'engendrer une nouvelle crise sociale ?

Emmanuel Macron, le 4 décembre 2020
Emmanuel Macron, le 4 décembre 2020
Crédit : Thomas SAMSON / POOL / AFP
Marie Zafimehy

La réforme des retraites pourra-t-elle être menée d'ici 2022 ? Invité de RTL jeudi 10 décembre, Laurent Saint-Martin, rapporteur général de la Commission des finances a émis certains doutes. "Cela ne me semble ni possible en termes de calendrier législatif, ni raisonnable en termes de capacité de dialogue social dans notre pays", a-t-il affirmé.

Une déclaration qui vient contredire celles de Bruno Le Maire : le 22 novembre dernier, le ministre de l'Économie et des Finances assurait que la réforme des retraites, massivement contestée en début d'année par un mouvement de grève, sera nécessaire pour sortir de la dette Covid. Il l'érigeait même en "priorité absolue", dans la lignée de ce que souhaite Emmanuel Macron

Mais tout le monde n'est pas d'accord au gouvernement. Ainsi Elisabeth Borne a jugé le 29 novembre dernier que "l’urgence absolue c’est de sortir de la crise sanitaire, économique, sociale, de protéger les emplois." Au milieu de ces désaccords, Jean Castex a jugé que si la réforme des retraites n'était pas "la" priorité, elle était "une" priorité.

Une conjoncture peu propice

Dimanche 6 décembre, Laurent Berger a clairement affirmé son opposition à la possibilité que la réforme des retraites soit considérée comme une priorité. Selon lui, celle-ci "n'est pas abordable en terme de mesures à prendre avant 2022". "Je le dis et je le re-répète, si en 2021, ce gouvernement envisage un allongement de la durée du travail pour l'ensemble des travailleurs en jouant sur l'âge, la durée de cotisation etc. il ferait une erreur majeure."

À lire aussi

Comme l'expliquait François Lenglet sur RTL le 2 décembre, le contexte sanitaire associé à l'hostilité des syndicats rend la réforme des retraites encore plus périlleuse qu'il y a un an : "L'exécutif se trouve pris entre deux dangers : faire la réforme et déchaîner la crise sociale ou ne pas la faire, et désespérer son électorat."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/