1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Réforme des retraites : les opposants veulent maintenir la pression sur l'exécutif

Réforme des retraites : les opposants veulent maintenir la pression sur l'exécutif

Alors qu'une mobilisation se tenait dans toute la France, le projet de loi était présenté en Conseil des ministres le vendredi 24 janvier, Les opposants ne décolèrent pas et ont annoncé une 8e journée de mobilisation le 29 janvier.

Manifestation contre la réforme des retraites
Manifestation contre la réforme des retraites
Crédit : AFP
Réforme des retraites : les opposants veulent maintenir la pression sur l'exécutif
14:01
Le journal de 7h du 25 janvier 2020
14:01
Aurélia Valarié
Journaliste

Prêts à ne rien lâcher. Après une mobilisation des opposants à la réforme des retraites vendredi 24 janvier dans toute la France, l'intersyndicale a d'ores et déjà annoncé une nouvelle manifestation, prévue le mercredi 29 janvier

Tandis que le projet était examiné en Conseil des ministres vendredi 24 janvier, à Paris, les autorités ont recensé 249.000 manifestant dans tout le pays pour protester contre la réforme des retraites. Les contestataires ne veulent visiblement rien lâcher : ils étaient 31.000 à Paris selon le ministère de l'Intérieur, plus de 350.000 selon la CGT. 

Les Français souhaitent maintenir la pression sur l'exécutif : "On est partis pour continuer jusqu'au retrait, multiplier les différentes manifestations, actions, interventions...", assure un enseignant en grève. "Au bout de 51 jours de grève, on est prêts à aller jusqu'au bout (...) vu la politique du gouvernement, cela va se durcir dans le discours et dans la manière de faire", prévient un autre manifestant. 

Le projet de loi, visant à créer un "système universel" de retraite par points, va être transmis à l'Assemblée nationale pour un débat en séance publique à partir du 17 février, en vue d'un premier vote début mars. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Santé - La France est le premier pays européen touché par le nouveau coronavirus chinois. Trois cas ont été confirmés en France sur des patients hospitalisés à Paris et Bordeaux. L'Australie vient de confirmer un cas. 

Disparition - Trois Français et un Irakien, membres de l'association SOS Chrétiens d'Orient sont introuvables depuis le lundi 20 janvier à Bagdad. 

Fait divers - Dans l'affaire d'Estelle Mouzin, Monique Olivier, ex-épouse de Michel fourniret, a affirmé devant la juge que son ex-mari avait bien tué la fillette.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/