1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Réforme de l'assurance chômage : Yves Veyrier (FO) dénonce "l'obstination" de l'exécutif

Réforme de l'assurance chômage : Yves Veyrier (FO) dénonce "l'obstination" de l'exécutif

INVITÉ RTL - Le secrétaire général de Force Ouvrière, dénonce l'entrée en vigueur de la réforme de l'assurance chômage en pleine crise sanitaire, sociale et économique.

Yves Veyrier, invité RTL du 15 mars 2021
Yves Veyrier, invité RTL du 15 mars 2021
Crédit : RTL
Réforme de l'assurance chômage : Yves Veyrier (FO) dénonce "l'obstination" de l'exécutif
09:53
Réforme de l'assurance chômage : Yves Veyrier dénonce "l'obstination" de l'exécutif
09:53
Calvi-245x300
Yves Calvi
Animateur

Le premier ministre Jean Castex, tient lundi 15 mars sa troisième conférence de dialogue social. Autour de la table, il y aura aussi le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, et Élisabeth Borne, ministre du Travail. Cette visioconférence a pour but de préparer la sortie de crise aussi bien sur le plan sanitaire qu'économique.

Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière participe à ce rendez-vous. "Je pense que tout le monde attend [la sortie de crise]", estime-t-il au micro de RTL. Chômage partiel, télétravail, suppressions de postes... "Il y a une fatigue générale et une fatigue psychologique", insiste-t-il.

Dans ce contexte, que penser d'un reconfinement de l'Île-de-France ? "En tant que syndicat, je ne vais pas ajouter au concert des experts, affirme Yves Veyrier. Ce qui m'importe moi, ce sont les conséquences sur l'aspect social, sur l'aspect économique. Et sur les mesures, les réponses qui sont apportées pour s'assurer que, justement, on tient compte et qu'on compense intégralement ceux qui subissent les décisions qui sont prises en matière de restrictions sanitaires."

Mobilisation contre l'assurance chômage

Dans ce contexte, Yves Veyrier ne comprend pas "l'obstination" du gouvernement à réformer l'assurance chômage. "Les cinq confédérations syndicales demandaient à ce qu'on la mette de côté. Pourquoi je dis cela ? Parce que les salariés les plus précaires, ceux qui subissent justement les conséquences de cet arrêt de l'économie, vont être les plus pénalisés", explique-t-il. "La réforme de l'assurance chômage, qui va entrer en vigueur au mois de juillet, va réduire l'allocation chômage pour les salariés les plus précaires (...)".

À lire aussi

Et reprenant la fameuse formule d'Emmanuel Macron : "Quoi qu'il en coûte ne doit pas se traduire demain ni aujourd'hui par quoi qu'il en coûte aux salariés."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/