1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand en opération séduction chez LR
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand en opération séduction chez LR

Le président de la région des Hauts-de-France, qui a décidé de faire cavalier seul pour la présidentielle, participe ce vendredi 10 septembre à la journée des Républicains (LR) à Nîmes.

Xavier Bertrand lors de la journée parlementaire des Républicains (LR), à Nîmes le 10 septembre 2021
Xavier Bertrand lors de la journée parlementaire des Républicains (LR), à Nîmes le 10 septembre 2021
Crédit : Pascal GUYOT / AFP
Xavier Bertrand tente un rapprochement avec ses anciens camarades LR
01:41
Marie Moley - édité par Sarah Belien

Retour aux sources pour Xavier Bertrand. Le président des Hauts-de-France était présent ce vendredi 10 septembre à la journée des Républicains (LR) à Nîmes. L'occasion parfaite pour le candidat à la présidentielle de recoller les morceaux avec quelques camarades de son ancienne famille politique.

La veille, Xavier Bertrand a assisté à un dîner inédit avec les ténors LR et tous les candidats de la droite. Porcelet à la broche et musique disco, voilà pour la photo. Et ce vendredi matin, Xavier Bertrand a inondé les députés LR de douceurs et de miel. "Je n'imagine pas remporter cette élection présidentielle sans le soutien de ma famille politique. Parce que j'ai quitté le parti, je dois faire plus d'efforts que d'autres", disait-il.

Un mot d'amour pour chacun, personne n'est oublié. "Valérie (Pécresse) avec son talent, les connaissances de Philippe (Juvin), la détermination d'Eric (Ciotti)", cite le président des Hauts-de-France. Pas même Laurent Wauquiez, avec qui les relations sont gelées, façon bises glaciales. "C'est vrai qu'on a eu souvent des différences, mais je n'imagine pas que l'on puisse faire campagne sans Laurent", a déclaré Xavier Bertrand.

Mais sur le fond, pas de révolution. Pas question de participer à une primaire, donc rien n'a bougé regrette les soutiens de Valérie Pécresse, comme le député Robin Reda : "Xavier Bertrand a réitéré ce matin qu'il refusait le jeu collectif. On attend encore comment cette unité va réellement se traduire pour lui", confie-t-il. Mais au moins, il a fait un pas, corrige un député. "Bon d'accord", dit Robin Reda, "c'est qu'il n'avait plus le choix".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/