1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : quand Emmanuel Macron va-t-il se déclarer candidat ?
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : quand Emmanuel Macron va-t-il se déclarer candidat ?

Après le lancement d'une "maison commune" qui regroupe les différents mouvements qui soutiennent le président de la République, la question de son entrée officielle dans la campagne se pose.

Emmanuel Macron aux Etats Généraux de la justice lundi 18 octobre.
Emmanuel Macron aux Etats Généraux de la justice lundi 18 octobre.
Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
"Ensemble Citoyens" n'attend plus que la candidature de Macron
03:25
Un air de campagne du 19 novembre 2021
03:25
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont - édité par Victor Goury-Laffont

Les travaux de la maison commune des macronistes touchent au but : elle s’appellera "Ensemble citoyens !" et regroupera tous les soutiens du chef de l’État. En Marche, le MoDem, Horizons d’Édouard Philippe... Chacun va garder son parti - son appartement - dans la grande copropriété "Ensemble citoyens !". La pendaison de crémaillère doit avoir lieu avant Noël, mais pas à la date un temps évoquée du 28 novembre.

Cette date correspond à l’anniversaire d’Édouard Philippe. Cela aurait été fâcheux d’avoir une chaise vide pour mettre en scène l’union. Une fois qu’Ensemble citoyens ! sera une réalité il n’y aura plus qu’à attendre "le go du président" dixit un macroniste, pour la vraie entrée en campagne.

On a une idée du moment où Emmanuel Macron passera de président à candidat ? Il y a quasiment autant d'idées que de marcheurs. Vous avez ceux qui plaident pour une candidature avant la fin de l'année. "Ces sondages à 24-25%, c’est bien, confie un élu, mais ce sont les 75% qui veulent se payer Macron qui m’obsèdent". Il ne faudrait donc pas tarder à se lancer, pour la première école. 

Pas question de se précipiter, ripostent les nombreux partisans de la deuxième école, car "on aurait un président empêché de présider", balaye un cadre. Autre argument pour attendre : la présidence française de l’Union européenne qui commence le 1er janvier. "C’est important qu’il fasse son débat au Parlement européen le 19 janvier en n’étant pas candidat, théorise une marcheuse historique, et après, ça sera dégagé".  

À écouter aussi

C'est là qu'intervient la troisième école : non, non, "surtout pas d’entre deux", implore un proche du président : "C’est soit le plus tôt possible, une fois que LR a son candidat et que  Zemmour est déclaré, soit le plus tard possible, à la Mitterrand 88, avec un mois de campagne".

Une décision déjà prise ?

Qu'en pense Emmanuel Macron ? "Je pense que c’est clair dans sa tête, confie un des fidèles du président, mais il ne le dit à personne". Un silence de sphinx, ça peut éviter les fuites, conserver l’effet de surprise, garder des possibilités de changer d’avis et assurer la mise sous tension permanente des troupes. 

Le maître des horloges, là, c'est vraiment Emmanuel Macron, tous le reconnaissent, et peut-être aussi la Covid-19. La date n’a pas beaucoup d’importance, tranche un dirigeant, car "les gens ont bien compris qu'il sera candidat".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/