1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Macron, Le Pen... Bienvenue chez les rois du marketing
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : Macron, Le Pen... Bienvenue chez les rois du marketing

ÉDITO - Pour cette élection présidentielle, le ciblage électoral se fait toujours plus fin.

Emmanuel Macron, le 3 septembre 2021 à Marseille
Emmanuel Macron, le 3 septembre 2021 à Marseille
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
2022 : Le ciblage électoral plus fin que jamais
02:54
Présidentielle 2022 : Le ciblage électoral plus fin que jamais
02:54
Olivier Bost

Vous avez une passion, un problème, une lubie, dans cette présidentielle, vous trouverez surement un candidat pour y répondre. Les stratèges des candidats ont découpé l’électorat en de multiples cibles. Une cible = une stratégie = une solution.

Emmanuel Macron a déjà commencé ce travail "avec le chéquier de la France" comme le dénonce Xavier Bertrand, en "cramant la caisse", comme le dit Valérie Pécresse. Aux harkis, pour réparer ce qu’ils ont subi, le chef de l’état leur a promis hier 300 millions d’euros. Les harkis, m’a expliqué froidement l’un des conseillers d’Emmanuel Macron…ce sont 800 000 électeurs.

Pour les chasseurs, il y a l’énième ré-autorisations des chasses traditionnelles, la chasse c’est 1.700.000 électeurs avec leur famille. Pour les motards, il n’y aura pas de contrôle technique sur les 2 roues. C’est 2 millions et demi de personnes. C’est quasiment une liste sans fin. À défaut d’adversaires encore bien connus, et sans combat d’idée pour l’instant, Emmanuel Macron arrose tout azimut des clientèles, si j’ose dire. Mais il ne va pas rester seul.

Des grands principes aux petits intérêts

D’abord, La République en Marche prendra le relais pour Emmanuel Macron avec son site : pourunecause.fr, pour recenser tous les potentiels segments d’électorat qui motivent ou rassemblent une cause et auquel il faudrait répondre.

À lire aussi

Le Rassemblement National est aussi en pointe dans cette logique de niches. Marine Le Pen dans sa dernière interview avait en fond une photo de chat. Les amis des bêtes c’est un demi-million de voix quand même. Les anti-éoliennes aussi. Et puis, il y a aussi toutes les professions qui seront visés par des propositions. Par exemple, l’équipe de Marine Le Pen prépare des mesures très précises et très techniques pour les routiers. "Les électeurs customise leur vote", explique l’un de ses proches.

Les électeurs ne s’intéressent au débat que s’ils se sentent directement concernés. Les idées, les convictions, ça leur passe au-dessus. Une forme de dépolitisation fait son œuvre. Une part des électeurs consomme de la politique avec cet adage : "Si je vote pour vous… qu’est-ce que ça me rapporte ?"

En 2022, avec ce principe, nous aurons des programmes de 500 pages où chacun pourra retrouver son cas personnel et la promesse qui va avec. Vous me direz que ça a toujours été comme ça. Mais pas à ce point-là, et pas dans une présidentielle.

Par exemple, dans le programme 2017 d’Emmanuel Macron, toutes les têtes de chapitres portaient sur de grands principes. Libérer le travail, un État qui protège, une Europe protectrice, faire plus pour ceux qui ont moins, une démocratie rénovée… Mais des grands principes, nous sommes passés aux petits intérêts.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/