1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : 3% des électeurs détiennent la clé du scrutin
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : 3% des électeurs détiennent la clé du scrutin

ÉDITO - Seulement 3% des électeurs, qui ont voté François Fillon en 2017, détiennent la clé de la future présidentielle. Explications.

Illustration d'une personne qui vote à Marseille le 20 juin 2021.
Illustration d'une personne qui vote à Marseille le 20 juin 2021.
Crédit : CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
Présidentielle 2022 : pourquoi 3% des électeurs de droite peuvent tout changer
02:45
Présidentielle 2022 : pourquoi 3% des électeurs de droite peuvent tout changer
02:45
Olivier Bost - édité par Thomas Pierre

Jusqu’ici tout va bien. Jusqu’ici tout va bien pour Emmanuel Macron. Le président sortant caracole en tête des intentions de vote pour la présidentielle. Un joli 23, 24 ou même 25% d’intentions de vote selon les instituts de sondage. Jusqu’ici tout va bien parce qu’il est président et pas encore candidat déclaré. Jusqu’ici tout va bien, parce que son socle ne bouge pas. Or, ça ne va pas durer.  
 
Que va-t-il se passer ? Tous ses stratèges en sont persuadés : à sa déclaration de candidature, Emmanuel Macron va forcément perdre un peu. C’est normal, il n’aura plus sa cape de protection de président. Il ne bénéficiera plus de l’effet rassurant et stabilisateur que procure un chef de l’État.
 
Quand les temps sont incertains, nous nous raccrochons à ce que nous avons. Quand le jeu s’ouvre, comme dans une présidentielle, nous commençons à regarder un peu plus ailleurs, chez les concurrents, si l’herbe n’est pas plus verte. Pour cette raison, Emmanuel Macron se déclarera le plus tard possible pour garder, pour s’accrocher à ces 23-24%. 

Un socle solide ?

Oui, mais il faut le décomposer. Il y a dans ces 23-24% d’intention de vote une part importante de ceux qui ont voté pour Emmanuel Macron en 2017 dès le premier tour. Ils sont toujours là et c’est une belle performance. Il y a aussi dans ces 23-24% des électeurs qui ont voté François Fillon en 2017. Et ceux-là, ces 3-4%, valent autant que les autres 20%.
 
Pourquoi donc ? Parce que s’ils s’en vont, cela rebat complétement les cartes du premier tour. Emmanuel Macron ne serait plus en tête, et Marine Le Pen ne serait plus forcément son adversaire de second tour. Ces 3% d’électeurs concentrent donc toute l’attention du chef de l’Etat. 

Emmanuel Macron aux petits soins ?

En effet, quand il intervient à la télé pour dire qu’il fera tout contre le risque migratoire d’Afghans, quand il agite les retraites puis critique les grévistes à Marseille, quand il annonce une expérimentation pour que les chefs d’établissements puissent choisir leurs profs, quand il travaille son régalien, avec le Beauvau de la sécurité, comme il l’a fait mardi. Tout ça parle à tout le monde, mais résonne un peu plus aux oreilles de ces 3% d’électeurs fillonistes. 
 
C’est pour ça que pour ceux qui viennent du Parti socialiste, parfois, le discours du chef de l'État peut sembler déséquilibré. C’est aussi pour ça que l’entourage d’Emmanuel Macron regarde très attentivement ce qui se passe à droite. 3% des électeurs peuvent tout changer. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/