1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : comment fonctionne la mécanique d’Eric Zemmour ?
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : comment fonctionne la mécanique d’Eric Zemmour ?

ÉDITO - Eric Zemmour veut imposer dans cette élection présidentielle sa grille de lecture obsessionnelle.

Jean Castex a fustigé le polémiste Éric Zemmour ce samedi 4 septembre
Jean Castex a fustigé le polémiste Éric Zemmour ce samedi 4 septembre
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Présidentielle 2022 : comment fonctionne la mécanique d'Eric Zemmour ?
03:07
Présidentielle 2022 : comment fonctionne la mécanique d'Eric Zemmour ?
03:07
Olivier Bost

Comment analyser la mécanique d’Eric Zemmour ? Elle tient en grande partie dans une réponse qu’il a faite samedi soir sur France 2. “La présidentielle se joue autour d’une idée, d’une question”, a-t-il dit, “Il faut imposer sa question et imposer la réponse”. 
 
Tout est là ! Eric Zemmour veut imposer dans cette élection présidentielle sa grille de lecture obsessionnelle. Tous nos problèmes, tous nos malaises ont pour unique réponse une islamisation inéluctable de la France. C’est démographique. C'est le "grand remplacement".
 
Avec Eric Zemmour, vous pouvez parler d’un peu près n’importe quel sujet avec lui avant de retomber inexorablement sur cette thèse. Pour être complet, sa deuxième obsession, c’est la perte de la virilité chez les hommes qui expliquerait là-aussi, une bonne part du délitement de notre société française. 

Pour Zemmour, la France est menacée

Tout cela lui permet de construire un récit : la France est menacée. Oui, mais ça ne suffit pas. Alors Eric Zemmour fait aussi dans l’excès, dans les raccourcis, et tord l’histoire au besoin. Avec sa transgression, son nationalisme, il a son audience. 

Rien de très nouveau me direz-vous. Jean-Marie Le Pen a fait sa percée médiatique en racontant des horreurs dans les années 1980. Presque 40 ans plus tard, ça fonctionne encore. Devant ses outrances, c’est toujours la même chose. Eric Zemmour explique assez vite que nous ne l’avons pas compris, qu’il n’a pas le temps d’expliquer sa pensée complexe, ou qu’il est désormais empêché de s’exprimer. 
 
C’est un mécanisme classique, l’étape suivante pour maintenir l’intérêt qu’il suscite : celui de la victimisation. Nous serions tous bloqués par des forces obscures, une pensée dominante et le politiquement correct. Eric Zemmour veut nous libérer, pour mieux nous enfermer dans sa pensée unique à lui. 

Un Trump à la française ?

Jean-Marie Le Pen ne voulait pas le pouvoir, mais est-ce qu’Eric Zemmour y croit vraiment ? 
C’est vrai que la traduction de sa grille de lecture unique en programme risque d’être un peu courte. 

À lire aussi

Pour l’instant, nous savons qu’Eric Zemmour veut expulser massivement des délinquants étrangers. Il promet de nettoyer les banlieues. Il veut interdire les prénoms ‘non-français’, sauf en deuxième prénom. Il ne répond pas à la question : prendriez-vous des femmes dans un gouvernement ? Puisque qu’avec des femmes, le pouvoir s’évapore selon lui. 
 
Eric Zemmour se rêve en Trump à la française. Mais pour l’instant, c’est comme si Trump s’était fait élire avec comme seule et unique idée son mur avec le Mexique. Un peu court pour devenir Président ? Sans doute. Et ça se voit dans les sondages, dont Eric Zemmour est si friand : 6 à 8% d’intention de vote, après de grosses semaines de tapages médiatiques sans aucun équivalent
 
Des intentions de vote mais une très mauvaise image : 8 Français sur 10, dans un sondage Ifop pour le JDD, excluent totalement de voter pour lui. Il se voit comme l’homme providentiel “pour rassembler les énergies au nom de la survie de la nation”. (c’est ce qu’il écrit). Mais moins d’un Français sur 10 l’imagine incarner la fonction présidentielle. La mécanique Zemmour a ses défauts. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/