1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : l’échappée de Macron, le combat à 3 des droites et des gauches loin derrière
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : l’échappée de Macron, le combat à 3 des droites et des gauches loin derrière

ÉDITO - Selon notre sondage BVA pour Orange et RTL, le second tour est très disputé face à Emmanuel Macron. Cela se joue entre la droite de la droite et la droite.

Le président Emmanuel Macron au palais présidentiel de l'Élysée, le 13 octobre 2021 à Paris.
Le président Emmanuel Macron au palais présidentiel de l'Élysée, le 13 octobre 2021 à Paris.
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
L'Edito Politique du 14 octobre 2021
03:33
L'Edito Politique du 14 octobre 2021
03:33
Olivier Bost - édité par Marie-Pierre Haddad

Quels sont les enseignements de notre sondage BVA - Orange - RTL pour l’élection présidentielle. Pas de leader à droite, pas de leader à gauche et un Président au-dessus de la mêlée. Pour ne pas donner dans la course de petits chevaux, bien trop éloignée du rendez-vous présidentiel, je vous propose d’abord de regarder deux indicateurs extrêmement révélateurs de l’état d’esprit des Français qui ont été interrogés.

Nous aurions tort de nous dire que la présidentielle n’intéresse personne, que c’est beaucoup trop tôt. À 6 mois du premier tour, plus de 7 Français sur 10 s’intéressent à l’élection. C’est ni plus, ni moins qu’il y a 5 ans. Ensuite, les Français se préoccupent d’abord des questions de santé et de pouvoir d’achat, des préoccupations que nous ne retrouvons pas tous les jours dans ce que racontent les politiques.

L’autre indicateur, c’est la part de gens interrogés qui disent aujourd’hui pour qui ils voteraient. C’est souvent un chiffre qui manque dans les sondages récents alors qu’ils révèlent la part de volatilité de l’opinion.

Deux tendances à creuser

Entre ceux qui expliquent qu’ils peuvent changer d’avis et ceux qui n’ont pas encore choisi, cela représente selon BVA 42 à 48% des personnes interrogées. Tout cela est à considérer comme une photo incomplète de l’état de l’opinion à ce jour.

À lire aussi

Qu’est-ce que vous pouvez nous dire des rapports de force ? Il y a deux grandes tendances. La première, Emmanuel Macron est haut, plus haut que son score de premier tour en 2017. Autre tendance très lourde, la deuxième place pour accéder au second tour est très disputée dans des eaux basses.

Cela se joue entre la droite de la droite et la droite. Tous les candidats concernés, Marine Le Pen, Éric Zemmour, Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse sont dans une position à la fois inconfortable et instable. Quant à la gauche, ses divisions la cantonnent en bas de tableau. Personne ne se démarque. 

Zemmour a surtout donné un coup terrible à Le Pen

Aujourd’hui, il n’y a pas un candidat qui regrouperait un vote anti-macron. Il y a un combat en eaux basses pour capter une part du Rassemblement national et une part du vote Fillon de la dernière présidentielle. Ce qui donne un ordre d’arrivée toujours identique. Marine Le Pen, puis Éric Zemmour, puis le candidat LR toujours dans cet ordre.

Et parmi les candidats LR, Xavier Bertrand ferait mieux que Valérie Pécresse qui ferait mieux que Michel Barnier mais tous les 3 sont à la peine. Seule certitude, si l’élection avait lieu demain c’est Éric Zemmour qui a les clés puisque s’il n’est pas candidat ce qui est de moins en moins probable. Nous retrouverions instantanément le duel Macron / Le Pen au second tour. Donc c’est bien Éric Zemmour qui chamboule tout. Il n’a pas seulement imposé ses thèmes. Éric Zemmour a surtout donné un coup terrible à Marine Le Pen et tapé là où ça fait mal à la fin de l’été.

Fin août, il a dit : "Tout le monde au RN sait qu’elle ne gagnera jamais...". Le doute existait, il l’a formalisé jusqu’à toucher ses électeurs. C’est le fruit de ce coup terrible qui se voit plus que jamais ce matin dans notre sondage BVA Orange.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/