2 min de lecture Discours de politique générale

Politique générale : Édouard Philippe "plus à la manœuvre" et "relégitimé", dit Alba Ventura

ÉDITO - Le Premier ministre Edouard Philippe prononcera ce mercredi à 15h son deuxième discours de politique générale à l’Assemblée. Ce sera donc "Philippe II", et d’une certaine manière aussi "Macron II" puisque l’on dit que c’est le vrai début du deuxième acte du quinquennat.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Politique générale : Philippe "plus a la manœuvre" et "relégitimé", dit Alba Ventura Crédit Image : ludovic MARIN / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Thomas Pierre

Que faut-il espérer du deuxième discours de politique générale d’Édouard Philippe ce mercredi à 15h ? D’abord il faut en attendre un Premier ministre "libéré, délivré", voire soulagé par le score des européennes. Ses proches racontent en effet qu’Édouard Philippe va mieux, qu’il se sent plus léger d’avoir évité la rouste face à Marine Le Pen.

Il faut dire que l’hiver a été assez rude pour lui. On l’avait laissé en directeur général de la "Macronie" tentant de surnager en pleine crise des "gilets jaunes" et d’avaler la couleuvre du retour partiel au 90 km/h. On devrait le retrouver moins "collaborateur" et plus Premier ministre, plus à la manœuvre, relégitimé. Un Premier ministre qui a laisse derrière lui les deux ans de la malédiction de Matignon. En tout cas c’est ce qu’il cherchera a montrer cet après-midi. 

Quant au fond, il est attendu au tournant sur deux ou trois gros dossiers, notamment la réforme de l’assurance-chômage. Comment va-t-il la vendre jusqu'où peut-il aller après les "gilets jaunes" ? L’autre gros sujet, c'est la reforme des retraites. Quel sera le tempo ?  Est-ce qu’il ira jusqu'à repousser l'âge de la retraite en allongeant la durée de travail jusqu'à 64 ans ?

Quelle "macron-compatibilité" des élus de droite ?

Côté symbole : est-ce qu’il va s’emparer de la "PMA pour toutes", c’est-a-dire pour les femmes homosexuelles ? Est- ce qu’il ira plus loin que le Président qui en a fait une promesse mais qui ne cesse de repousser le sujet ? Est-ce qu'Edouard Philippe va l’inscrire à l’agenda du conseil des ministres et du Parlement ? Est-ce qu’il y aura une date ? 

À lire aussi
Marine Le Pen en meeting à Villeblevin, dans l'Yonne, le 21 mai 2019 discours de politique générale
Discours d'Édouard Philippe : "Ils sont dans un déni total", estime Marine Le Pen

Et puis "accessoirement" on attend le Premier ministre sur la manière dont il va répondre aux 13% de Français qui ont voté écolo à la surprise générale aux européennes, parce qu’on ne peut pas dire que "Philippe I" ait été particulièrement "vert" pendant la première partie de son mandat. Le vote qui va suivre ce discours va donc revêtir une certaine importance et être scruté a la loupe. 

Non pas qu’il faille s’attendre à des frondeurs au sein d’En Marche. Les marcheurs seront largement présents et Édouard Philippe aura la majorité absolue, il n’y a pas de doute. La question sera plutôt combien de voix de droite vont voter la confiance au premier ministre, ou combien vont s’abstenir. 

Autrement dit combien de députés LR vont envoyer un message de "macron-compatibilité", non pas adhésion, mais de soutien discret. Comme on dit à Matignon : il s’agit de savoir si la poutre bouge encore. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Discours de politique générale Assemblée nationale Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants