3 min de lecture Élections municipales

Municipales 2020 à Istres : le Rassemblement national à la pêche aux colistiers

Alors que la date limite du dépôt de liste approche pour les municipales 2020, prévue pour fin février, le Rassemblement national peut rencontrer des difficultés pour trouver ses colistiers dans les petites et moyennes villes.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Municipales 2020 : le Rassemblement National à la pêche aux colistiers Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL générique
Marie Moley édité par Venantia Petillault

C’est l’une des principales difficultés des candidats du Rassemblement National pour les municipales : trouver tous ses colistiers avant la date de dépôt des listes le 27 février. Les partis ont 29 noms à dénicher pour une ville de 5.000 habitants ou 49 pour une ville de 60.000 habitants, par exemple.
 
La tâche est ardue pour les partis qui manquent d’un ancrage local, mais le RN doit faire face à des obstacles supplémentaires. Y compris dans les communes où le parti de Marine Le Pen a un fort potentiel électoral. En effet, les scores du RN sont plus élevés dans les petites et moyennes villes, donc là où les viviers de militants et de cadres sont moins importants. Par ailleurs, la "diabolisation" de l’étiquette RN est encore tenace.

Dans une étude publiée par la Fondation Jean-Jaurès en août dernier, le politologue Jérome Fourquet écrit : "À l’instar des autres formations politiques, (le RN) ne dispose pas des forces militantes suffisantes pour mailler le territoire et présenter des listes, notamment dans les très nombreuses communes de moins de 5.000 habitants. À ce handicap commun aux autres partis, vient s’ajouter le fait que la dédiabolisation est loin d’être achevée. Figurer sur une liste du RN n’est pas anodin et est loin d’être banalisé."

Le porte-à-porte comme méthode de recrutement

Exemple à Istres, dans les Bouches du Rhône, où le RN a fait près de 35% aux élections européennes (près de 20 points devant la République en Marche) mais la candidate RN Rose Criado doit faire feu de tout bois pour boucler sa liste, et avoir le plus large choix possible parmi des colistiers. Elle va glaner des noms en porte-à-porte.

Encore une quinzaine de nom à trouver pour boucler sa liste RN. Entre les pavillons, Rose Criado s’en remet au hasard et à un bon coup de sonnette. "Bonjour ! Je peux rentrer pour vous parler ? Je me présente comme maire à Istres. Si ça vous intéresse d’être sur la liste ou d’être militant…", demande-t-elle aux habitants qui déclinent sa proposition.

À lire aussi
Un isoloir dans un bureau de vote (illustration) sondage
Élections municipales : moins d'un Français sur deux sait pour qui il va voter

Mais la candidate RN croit avoir un possible colistier, pas question de le laisser filer : "Il me faut 42 noms pour me présenter sinon il n’y aura pas de liste Rassemblement National. Je marquerai juste votre nom, et vous n’aurez rien à faire. Est-ce qu’on peut vous faire remplir le papier maintenant, ça évite de vous redéranger ?" Alors qu'elle tente de négocier, cet habitant reste ferme : "Ma femme bosse à la mairie d’Istres, ça craint un peu", ironise-t-il.
 
À un peu plus d’un mois du dépôt des listes, Rose Criado ne peut plus faire la fine bouche. Et tant pis si elle recrute des inconnus sans avoir la moindre idée de leur passé, on verra après. "C’est sûr que là derrière un grillage, je ne vois pas du tout le type de personne (que c’est). Pour le moment, il faut qu’on établisse le plus de feuilles possibles. Je pense qu’on se renseigne après, comme ça au moins je vais avoir le choix." 

La crainte d'être lié au RN persiste

Ici tout le monde se connaît, et selon Rose Criado, certains électeurs refusent par crainte de représailles. "Le problème c’est : 'Je cherche du travail donc je ne veux pas m’afficher Rassemblement National, mais je vote pour vous'. Par exemple j’ai une infirmière, elle est à fond derrière moi, ça fait des années qu’on discute, là je me présente elle me dit 'C’est super', je lui propose d’être sur ma liste… 'ah ben non'. Je pense qu’elle doit avoir peur de perdre sa clientèle."

S'inscrire avec son 2e prénom ou nom de jeune fille

 Et en dernier recours, pour convaincre, il y a une astuce bien connue des candidats RN. Proposer à un potentiel colistier de s’inscrire avec son 2ème prénom ou son nom de jeune fille. "Avant que l’on sache que c’est vous…", lâche Rose Criado.
 
En tout cas, aujourd’hui les militants RN sont rentrés bredouille, mais dans toutes les maisons, ils étaient les bienvenus. "De toutes les façons, glisse l’un d’entre eux, on fera le plein dans les urnes." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Rassemblement National Bouches-du-rhône
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants