1 min de lecture Front national

Marine Le Pen : du FN au Rassemblement national, les étapes de la dédiabolisation

ÉCLAIRAGE - Depuis son élection à la tête du Front national en 2011, Marine Le Pen a fait de la dédiabolisation son fil conducteur. Retour sur les moments phares de sa présidence.

Marine Le Pen le 12 janvier 2018 en visite à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), où trois surveillants ont été agressés la veille par un détenu
Marine Le Pen le 12 janvier 2018 en visite à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), où trois surveillants ont été agressés la veille par un détenu Crédit : DENIS CHARLET / AFP
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Lisser son image, s'allier et gouverner. Seule candidate officielle, Marine Le Pen a été réélue, dimanche 11 mars, présidente du Front national. La dernière de l'histoire du parti créé par Jean-Marie Le Pen en 1972, puisque le FN devrait être renommé Rassemblement national (RN) sur fond de polémique. Un baptême pour ultime étape de sa dédiabolisation ?

Depuis que son père, Jean-Marie Le Pen, lui a déroulé le tapis rouge pour lui succéder à la présidence du parti un dimanche de janvier 2011 à Tours, la benjamine du clan Le Pen s'est en effet lancée corps et âme dans une entreprise de dédiabolisation - parfois à géométrie variable - du parti au passé sulfureux. L'objectif est de faire table rase de l'image antisémite et raciste associée au Front national pour séduire ceux pour qui elle est un repoussoir.  

S'il n'a été intégré dans Le Larousse qu'en 2016, le terme "dédiabolisation" est entré dans l'histoire du FN dès les années 1980. Cette stratégie a ensuite notamment été défendue en interne par Bruno Mégret, fervent opposant de Jean-Marie Le Pen. Marine Le Pen n'a donc rien inventé sinon poussé cette stratégie - mise à mal par les dérapages de ses élus ou militants et l'invitation lancée à Steve Bannon - à son apogée avec l'exclusion d'adhérents négationnistes, le refus d'être caractérisé de parti d'extrême droite ou encore une première alliance politique en 2017. Avant d'autres ? Au lendemain du Congrès 2018, Thierry Mariani, ancien député Les Républicains, a ouvert la voie.

À lire aussi
Jean-Marie Le Pen en 2018 élections européennes
Élections européennes : Jean-Marie Le Pen veut être candidat
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Marine Le Pen Rassemblement national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792582918
Marine Le Pen : du FN au Rassemblement national, les étapes de la dédiabolisation
Marine Le Pen : du FN au Rassemblement national, les étapes de la dédiabolisation
ÉCLAIRAGE - Depuis son élection à la tête du Front national en 2011, Marine Le Pen a fait de la dédiabolisation son fil conducteur. Retour sur les moments phares de sa présidence.
https://www.rtl.fr/actu/politique/marine-le-pen-du-fn-au-rassemblement-national-les-etapes-de-la-dediabolisation-7792582918
2018-03-13 14:14:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nygD_zgNPg2ck7OLsDcMNw/330v220-2/online/image/2018/0112/7791807257_marine-le-pen-le-12-janvier-2018-en-visite-a-la-prison-de-vendin-le-vieil-pas-de-calais-ou-trois-surveillants-ont-ete-agresses-la-veille-par-un-detenu.jpg