2 min de lecture Front national

1er tour des élections municipales 2014 : les objectifs du PS, de l'UMP et du FN

DÉCRYPTAGE - L'abstention, bien sûr, mais également la bataille UMP-PS qui pourrait bien avoir le FN pour arbitre, sont deux des principaux enjeux du premier tour du scrutin.

Peu de partis ont cherché à nationaliser la campagne des municipales
Peu de partis ont cherché à nationaliser la campagne des municipales Crédit : AFP / Damien Meyer
Générique 1
Vincent Derosier et La rédaction numérique de RTL

Dimanche 23 mars, les 45 millions d'électeurs français sont appelés aux urnes pour voter pour les municipales. Face à la résurgence des affaires touchant le gouvernement et l'UMP, les instituts de sondage prévoient d'ores et déjà une abstention en hausse par rapport aux dernières élections. Le chiffre de 35% était évoqué peu avant 18 heures.

La rédaction vous recommande

De fait, le parti socialiste a beaucoup à perdre après son succès de 2008. Ce qui n'empêche pas de rêver d'une prise de choix (Marseille) rue de Solferino. De son côté, l'UMP va chercher à rééquilibrer les débats, entretenant l'espoir d'une vague bleue à la faveur d'un vote sanction contre le gouvernement. Enfin le FN pourrait jouer les arbitres au second tour, puisqu'on table aujourd'hui sur près de 200 triangulaires. 

Une forte abstention dès le premier tour

Lors des dernières élections municipales en 2008, l'abstention était de 33% . Un chiffre qu'il faudrait revoir à la hausse ce dimanche, selon les institut de sondage qui misent sur une abstention comprise entre 37% et 41%.

À lire aussi
Louis Aliot, le 17 octobre 2015 justice
Soupçon d’emploi fictif : Louis Aliot entendu à la PJ de Montpellier

Un score à prendre avec des pincettes, même si certains signes sont révélateurs. Le nombre de procuration, par exemple a chuté, il est dix fois moins important dans certaines villes. Et puis, finis le panachage et le raturage dans les communes qui comptent entre 1.000 habitants et 3000 habitants. Les électeurs avaient l'habitude de créer leur propre liste. 

Le PS redoute une vague bleue

Celui qui a le plus à perdre c'est celui qui possède le plus, en l'occurrence les socialistes, qui dirigent 54% des villes de plus de 10.000 habitants. En 2008 ils ont conquis 30 villes de plus de 30.000 habitants, donc l'objectif c'est de perdre le moins possible, tout en gardant un certain nombre de villes symboliques : Paris, Lille Lyon. 

Marseille est très convoitée, mais l'UMP compte bien la conserver. Objectif rééquilibrage à l'UMP. L'UMP convoite Strasbourg, Tououse, Anger, Saint-Etienne, ou Reims. 

Le FN : arbitre de l'élection

Malgré une campagne marquée par les débordements de la part de certains de ses candidats, le parti de Marine Le Pen présente 597 listes. Selon les estimations, il devrait y avoir près de 200 triangulaires contre 12 en 2008. Et encore les candidats frontistes s'étaient maintenus de justesse au second tour.

Le Front national veut placer au moins 1.000 conseillers municipaux. C'est beaucoup, mais pas inédit. C'était déjà le cas lors des élections de 1995.

>
Les enjeux des municipales Crédit Média : Vincent Derosier | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Parti socialiste UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7770667908
1er tour des élections municipales 2014 : les objectifs du PS, de l'UMP et du FN
1er tour des élections municipales 2014 : les objectifs du PS, de l'UMP et du FN
DÉCRYPTAGE - L'abstention, bien sûr, mais également la bataille UMP-PS qui pourrait bien avoir le FN pour arbitre, sont deux des principaux enjeux du premier tour du scrutin.
https://www.rtl.fr/actu/politique/municipales-2014-les-objectifs-du-ps-de-l-ump-et-du-fn-7770667908
2014-03-22 16:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/BgWEeOYZd91p9ExIyZQG2Q/330v220-2/online/image/2014/0321/7770627926_peu-de-partis-ont-cherche-a-nationaliser-la-campagne-des-municipales.jpg