1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Marseille : "J'ai pris la décision de quitter mes fonctions de maire", annonce Rubirola
1 min de lecture

Marseille : "J'ai pris la décision de quitter mes fonctions de maire", annonce Rubirola

La maire de Marseille Michèle Rubirola a décidé de démissionner de son poste. Elle souhaite voir Benoît Payan, l'actuel premier adjoint, prendre sa place, et devenir, elle, première adjointe.

Michèle Rubirola, maire de Marseille, le 15 octobre 2020
Michèle Rubirola, maire de Marseille, le 15 octobre 2020
Crédit : NICOLAS TUCAT / AFP
Paul Turban

"Marseille n'a jamais été aussi près de sombrer." Ces mots sont ceux de Michèle Rubirola, maire de Marseille. Élue en juillet dernier, Michèle Rubirola a décidé de quitter ses fonctions. Elle souhaite devenir première adjointe et que l'actuel premier adjoint, Benoît Payan, devienne maire à sa place. "Je n'ai pas derrière moi des années d'expérience politique. Je n'ai pas été élue pour jouir d'un pouvoir ou de ses attributs", a-t-elle déclaré.

Michèle Rubirola a donné trois raisons à ce départ. La crise du coronavirus est "une crise sanitaire violente et une crise économique brutale", a expliqué la maire de Marseille. "J'ai connu pendant l'été des problèmes de santé" et ai "dû subir une intervention chirurgicale", a-t-elle ajouté. "Être maire à Marseille, c'est 300 % de son temps. J'en donne 150 %", a-t-elle justifié. 

Dernière raison avancée par Michèle Rubirola, les finances de la ville étaient visiblement plus dégradées que prévu lors de la campagne municipale. "Notre ville était dans un état encore plus calamiteux qu'annoncé, a-t-elle déclaré. C'est une situation exceptionnelle. Depuis 1945, Marseille n'a jamais été aussi près de sombrer."

Filant une métaphore médicale, Michèle Rubirola, médecin de profession, s'est décrite comme une médecin généraliste, médecin "du quotidien". Or, selon elle, de telles circonstances imposent un médecin spécialiste, un médecin "de l'urgence", c'est-à-dire un homme politique plus expérimenté comme Benoît Payan. 

À lire aussi

Le Conseil municipal va devoir de nouveau se prononcer pour élire un nouveau maire. Après les élections municipales, Michèle Rubirola avait été élue grâce aux voix de Samia Ghali, candidate divers gauche. Si l'élection de Benoît Payan est donc probable, elle n'est toutefois pas acquise. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/