1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Marseille : la maire Michèle Rubirola va démissionner pour raisons "de santé"
2 min de lecture

Marseille : la maire Michèle Rubirola va démissionner pour raisons "de santé"

Michèle Rubirola, élue maire de Marseille en juillet dernier, va démissionner pour des raisons "de santé", selon Julien Bayou, secrétaire national d'Europe Écologie-Les Verts. L'actuel Premier adjoint Benoit Payan est candidat pour prendre sa succession.

Michèle Rubirola, maire de Marseille, le 15 octobre 2020
Michèle Rubirola, maire de Marseille, le 15 octobre 2020
Crédit : NICOLAS TUCAT / AFP
signature paul turban
Paul Turban
Journaliste

Elle avait été une des figures de la gauche conquérante raflant lors des dernières élections municipales des grandes villes. Michèle Rubirola, à la tête du Printemps marseillais, une coalition rassemblant socialistes, écologistes et communistes, était parvenue à devenir maire de Marseille. Ce mardi 15 décembre, le secrétaire national d'Europe Écologie-Les Verts a annoncé à l'AFP que Michèle Rubirola allait démissionner pour raisons "de santé".

Michèle Rubirola a confirmé devant la presse ce choix, évoquant trois raisons : sa santé, mais aussi des finances très dégradées et la crise du coronavirus. "C'est une situation exceptionnelle, a-t-elle expliqué. Être maire de Marseille, c'est 300 % de son temps. J'en donne 150 %". 

Benoit Payan, premier adjoint actuel, devrait être candidat pour prendre la tête de la cité phocéenneMichèle Rubirola pourrait devenir, s'il était élu, sa première adjointe. C'est en tout cas le vœux émis par la démissionnaire. Un dernier conseil municipal doit se tenir avant les fêtes ce lundi 21 décembre. 

Le 11 septembre dernier, Michèle Rubirola avait annoncé dans un communiqué être "indisponible" en raison "d'une intervention chirurgicale". La nature de cette opération n'avait pas été précisée. Sa convalescence avait duré un mois, jusqu'à la mi-octobre. 

Michèle Rubirola est une novice en politique. Médecin dans les quartiers populaires, elle avait réussi à recueillir 39,9 % des voix au second tour des élections municipales avec le Printemps marseillais. Candidate divers gauche, Samia Ghali avait au terme d'une campagne à rebondissements décidé de soutenir la candidature de Michèle Rubirola qui avait ainsi pu être élue maire

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/