4 min de lecture Écologie

Macron va communiquer pour rendre la transition écologique "acceptable"

Le chef de l'État exposera mardi 26 novembre le cap afin de rendre la transition écologique plus "démocratique" et "juste", répondant ainsi en partie aux "gilets jaunes".

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi
>
Macron va communiquer pour rendre la transition écologique acceptable Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : Vincent Derosier RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Vincent Derosier et Ryad Ouslimani

Après des semaines de colère et une semaine de blocage tous azimuts, l'Élysée semble guéri de sa surdité. Dans l'optique de communiquer avec plus de pédagogie à ce sujet et de rendre la transition écologique "acceptable et démocratique", Emmanuel Macron va faire des annonces mardi 27 novembre. Le programme est alléchant : le chef de l'État promet de l'argent, des débats et une méthode. La mise en scène est soignée...

Le timing est parfaitement choisi pour tenter de faire retomber la pression et la colère. L'Élysée a annoncé que des mesures allaient arriver... Une heure et demie avant l'émission de Nicolas Hulot sur France 2, et moins de 48 heures avant les manifestations partout en France ce samedi 24 novembre. "On ne peut plus dire 'circulez il n'y a rien à voir', me confie un proche du président. Le message des citoyens a été reçu 5 sur 5."

C'est donc Emmanuel Macron en personne qui va tenter de calmer la colère mardi 27 novembre lors de la Présentation de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE). Il fera lui même des annonces tenues secrètes pour l'instant au palais. Il y a aura de l'argent, mais aussi plus de concertation, se dit-il, même si, d'après un conseiller, tout n'est pas encore arrêté. 

À lire aussi
Plus de 1 100 dauphins se sont échoués sur la côte atlantique depuis janvier environnement
Côte atlantique : plus de 1.100 dauphins échoués depuis janvier

Une décentralisation du débat

En tout cas l'exécutif veut des débats locaux décentralisés partout en France. L'idée est d'associer tous les acteurs de la transition écologique - pas seulement le président et les syndicats, mais les élus locaux, les associations, les ONG, les experts et des représentants des gilets jaunes. 

Le président reculera-t-il sur la hausse des carburants de janvier comme le réclame François Bayrou ? Matignon laisse entendre qu'il n'en est pas question, mais le président semble bien décidé a reprendre le contrôle du dossier. "Il y a François Bayrou d'un côtéÉdouard Philippe droit dans ses bottes de l'autre, Emmanuel Macron, lui, doit faire la synthèse des deux", confie un proche du président. La synthèse... Cela rappelle un certain... François Hollande.

Devant les membres du Conseil national de la transition écologique (CNTE), composé d'élus, de syndicats, d'ONG et d'associations, Emmanuel Macron exposera ses choix en matière d'énergie, notamment sur le nucléaire, pour élaborer la future PPE (Programmation pluriannuelle de l'énergie) au 1er semestre. 

Rendre la transition écologique "équitable et démocratique"

Pour répondre aux "gilets jaunes" comme aux propositions de certains syndicats d'ouvrir des négociations sociales, François de Rugy va aussi "donner le cap sur la transition écologique" notamment en ce qui concerne la place des énergies fossiles, le pouvoir d'achat, le climat, la santé et la souveraineté, a expliqué la présidence. 

"Nous avons reçu le message des citoyens. Il nous invite à aller plus loin. Pour qu'elle ne soit pas socialement inacceptable, il faut que la transition écologique, qui est nécessaire, soit juste, équitable et démocratique. Nous devons donc mobiliser tous ceux qui la rendront acceptable, pour ne laisser personne de côté", ont indiqué les conseillers de l'Élysée, sans vouloir déflorer les annonces du 27 novembre. 

Concrètement, le président devrait dévoiler de nouvelles mesures d'aide, l'ouverture de négociations, y compris éventuellement sur les taxes écologiques, ainsi qu'une méthode, un "pacte social" et des négociations territoriales pour les mettre en oeuvre de manière efficace et décentralisée. L'amélioration énergétique des bâtiments et les nouvelles mobilités devraient être particulièrement concernées. 

Un rôle renforcé pour la CNTE

L'État pourrait aussi aider les collectivités à renforcer la mobilité, encourager ceux qui changent de système de chauffage ou soutenir davantage les énergies renouvelables. "La transition écologique se fera avec les citoyens. Il y a aura de l'argent, des débats et une méthode", résume l'Élysée. Le ministre de la Transition écologique François de Rugy détaillera ensuite les mesures annoncées. 

Le CNTE sera doté de responsabilités nouvelles: il sera chargé de déterminer comment les outils choisis fonctionnent sur le terrain. Par exemple pour éviter, comme c'est parfois le cas, que les concessionnaires ne soient pas informés des primes à l'achat. "La transition écologique existe désormais dans le débat public. C'est la part la plus positive de la mobilisation des 'gilets jaunes', qui n'est pas contre la transition écologique mais veut qu'elle soit acceptable", estime l'Élysée. 

Les mesures décidées au terme de cette vaste concertation pourront être intégrées dans la loi sur la mobilité (en février au Parlement) ou dans la PPE. Ce discours interviendra trois jours après la manifestation prévue samedi à Paris par les "gilets jaunes", après plusieurs jours de mobilisation qui ont entraîné des milliers de blocages de routes mais aussi fait deux morts et des centaines de blessés. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Transition énergétique Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795673803
Macron va communiquer pour rendre la transition écologique "acceptable"
Macron va communiquer pour rendre la transition écologique "acceptable"
Le chef de l'État exposera mardi 26 novembre le cap afin de rendre la transition écologique plus "démocratique" et "juste", répondant ainsi en partie aux "gilets jaunes".
https://www.rtl.fr/actu/politique/macron-va-communiquer-pour-rendre-la-transition-ecologique-acceptable-7795673803
2018-11-23 03:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VxLx1IL0DYNAdTbZ9neWmg/330v220-2/online/image/2018/1101/7795404673_emmanuel-macron-le-26-octobre-2018.jpg