2 min de lecture Islam

"Les musulmans de France soutiennent et défendent la République", assure Abdallah Zekri

INVITÉ RTL - Le président de l'observatoire de l'islamophobie au Conseil français du culte musulman dénonce les campagnes anti France menées dans certains pays du monde musulman depuis les déclarations d'Emmanuel Macron.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi iTunes RSS
>
"Les musulmans de France soutiennent et défendent la République", assure Abdallah Zekri Crédit Image : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Florine Boukhelifa

Le monde musulman est en émoi après les déclarations d'Emmanuel Macron sur l'islam radical. Le président turc est en pointe contre la France et dans une violente campagne de dénigrement du président français.

Pour Abdallah Zekri, délégué général, les propos de Recep Tayyip Erdogan traduisent un véritable "malaise" vis-à-vis de la culture française et des engagements actuels du gouvernement. Le président de l'observatoire de l'islamophobie au Conseil français du culte musulman (CFCM) dénonce cependant les termes employés par le président turc qu'il juge "très graves de la part d'un dirigeant d'un pays étranger".

Plusieurs appels au boycott ont émané de pays musulmans, "mais il faut bien faire le distinguo, avertit Abdallah Zekri. En Turquie, c'est le président qui a ciblé Emmanuel Macron. Les autres, ce ne sont pas les dirigeants mais des sociétés commerciales privées, comme au Qatar et en Arabie Saoudite". Il admet néanmoins que celles-ci ont réagi "avec la bénédiction de leurs États, qui sont donc complices".

Abdallah Zekri appelle à la vigilance face aux amalgames

Selon lui, le risque de la prise de parole d'Emmanuel Macron sur la "crise de l'islam" était d'arriver à cette situation dans certains pays, où des photos du président ont été brûlées et des campagnes anti France menées. Abdallah Zekri rappelle que le CFCM a demandé aux Français de confession musulmane à ne pas suivre les appels au boycott et à les dénoncer. "Nous sommes des citoyens français, nous vivons en France, nous voulons que l'économie prospère", a-t-il précisé.

À lire aussi
Menacé de dissolution par le gouvernement, le Collectif contre l'islamophobie en France a annoncé vendredi 27 novembre s'être auto-dissous. islam
France : Le CCIF s'auto-dissout pour ne pas l'être par le gouvernement

Le CFCM a demandé à Emmanuel Macron de "faire attention à ceux qui mettent tous les musulmans dans le même sac" et rappelle que lors d'un attentat "tous les musulmans sont considérés comme des terroristes". Il dénonce les campagnes haineuses contre les musulmans en France, "alors que ces musulmans de France soutiennent la République et la défendent." "On utilise l'islam pour tuer des gens, mais l'islam est une religion de paix contrairement à ce que certains en font avec haine et violence", martèle Abdallah Zekri.

Alors que Gérald Darmanin estime que le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) est une "officine islamique qui joue avec le feu", le président du CFCM estime qu'il n'a pas les éléments pour demander sa dissolution comme le voudrait le ministre de l'Intérieur. Il précise que les deux organismes n'ont jamais collaboré par désaccord sur le fonctionnement du CCIF.

Selon Abdallah Zekri, les autorités françaises ont aussi leur part de responsabilité dans les prises de paroles et les libertés auxquelles se sont autorisés un certain nombre d'islamistes dangereux. Il cite l'exemple d'une manifestation survenue il y a plusieurs années du collectif Cheikh Yassine, fondé par l'islamiste Abdelhakim Sefrioui devant la mosquée de Paris pour scander "des propos haineux vis-à-vis de la France". Contacté par le recteur de l'établissement religieux, le préfet de police aurait, selon le président du CFCM, refusé d'intervenir en arguant sur la liberté de manifester en démocratie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Islam Islamophobie Islamisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants