1 min de lecture Politique

Islamisme, laïcité, communautarisme... Le virus de la division dans la majorité

ÉDITO - Les déclarations de certains politiques provoquent la division au sein même de leur parti. C'est notamment le cas de Gérald Darmanin qui a agacé de nombreux membres de la majorité avec ses dernières déclarations.

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Islamisme, laïcité, communautarisme... Le virus de la division dans la majorité Crédit Image : Ludovic Marin / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
William Galibert édité par Florine Boukhelifa

Après l'épidémie de coronavirus, un autre fléau menace la classe politique française. Celui-ci n'est pas nouveau, mais fait son grand retour : le virus des petites phrases et des positions personnelles.

Prenez, au hasard, le ministre de l’Intérieur. Mardi 20 octobre, Gérald Darmanin s'est déclaré "choqué" devant les rayons halal et casher des supermarchés sur l'antenne de BFMTV. "C'est comme ça que ça commence le communautarisme", ajoute-t-il avant de préciser de manière un peu floue qu’il visait plus largement le rôle du capitalisme dans les dérives communautaires.

Gérald Darmanin s’est aussitôt trouvé un bouclier : "Toutes mes opinions ne font pas partie des lois de la République !" Une version 2020 du fameux : "Oui je m’exprime, mais je le fais uniquement à titre personnel". Pourtant, il a été très écouté par la majorité. De nombreux députés de La République en Marche déplorent ses propos "lunaires", "à côté de la plaque", "une provocation inutile".

Gérald Darmanin devrait revoir ses priorités

C’est un peu l’éternel problème au sein du parti présidentiel : des gens d’horizons politiques très différents rassemblés derrière leur leader. Un élu LaREM résume la situation : "En ce moment, chez nous, il y a 50 nuances de laïcité." Et cela risque de compliquer la tâche d'Emmanuel Macron.
 
Comment convaincre les Français si même son propre camp n’incarne pas l’unité après la mort de Samuel Paty ? Comment convaincre que l’heure est à l’action et aux résultats si les positions personnelles des ministres viennent parasiter les débats ?

À lire aussi
élections
Coronavirus : les élections départementales et régionales seront-elles maintenues ?

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a semblé rappeler Gérald Darmanin à l’essentiel. "Le jour où la question des rayons de supermarchés sera prioritaire pour le gouvernement, c'est que nous aurons réglé un certain nombre d'autres questions auparavant."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique La République En Marche Gérald Darmanin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants