1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 8h - Accusation de racisme à l'Assemblée : comment le RN tente de défendre son député
2 min de lecture

Les infos de 8h - Accusation de racisme à l'Assemblée : comment le RN tente de défendre son député

Au lendemain de la séance à l'Assemblée nationale marquée par les propos polémiques d'un député RN, le parti d'extrême droite fait bloc face aux accusations des opposants.

Le député RN Grégoire de Fournas a été accusé d'avoir proféré une insulte raciste à l'assemblée nationale
Le député RN Grégoire de Fournas a été accusé d'avoir proféré une insulte raciste à l'assemblée nationale
Crédit : Arthur Nicholas Orchard / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Les infos de 8h - Accusation de racisme : comment le RN tente de défendre son député ?
00:13:50
Le journal RTL de 8h du 04 novembre 2022
00:13:50
Marie Moley - édité par Nicolas Barreiro

L'indignation était telle que la séance a dû être levée jeudi 3 novembre à l'Assemblée après une remarque d'un député du Rassemblement national : "Qu'il retourne en Afrique". Plusieurs témoins ont entendu cette phrase alors que le député insoumis noir Carlos Martens Bilongo était en train de poser une question au gouvernement sur le "drame de l'immigration clandestine".

Face au tollé, le député Grégoire de Fournas a fait un petit tour devant les micros pour expliquer que ses propos visaient le bateau de migrants africains et non le député. Trop tard, les proches de Marine Le Pen craignent déjà des conséquences désastreuses. Parfois, il suffit d'une phrase. Quelques mots qui portent un coup terrible à toute la stratégie du RN depuis des mois : surveiller son langage, être respectable. Un sans-faute jusqu'à présent.

Depuis jeudi, le RN dégrise. Accusations de racismes portées par tous les bords politiques, des pétitions pour demander la démission du député RN, l'Élysée qui s'indigne… Marine Le Pen n'aurait pas pu imaginer pire scénario pour saper sa normalisation. Le RN a choisi son axe de défense : faire bloc derrière le député. "S'excuser, c'est s'accuser", reconnaît un élu. 

"Une polémique stérile"

Les députés reconnaissent en chœur une manœuvre politique de la Nupes. "C'est une politique vaine et complètement stérile. Un député de la Nupes posait une question sur SOS Méditerranée et les bateaux qui avaient du mal à accoster sur le continent européen. Ce à quoi mon collègue a répondu 'Qu'ils retournent en Afrique'. Qu'ils repartent en Afrique les bateaux", souligne la députée RN Laure Lavalette.

Malgré ses arguments de défense, le RN sait qu'il a donné une arme puissante à ses adversaires. "Il y a toujours une fin à l'état de grâce", prédisait sans le savoir une élue cette semaine. La fin est arrivée au pire des moments, à deux jours du congrès. Le bureau de l'Assemblée nationale se réunit ce vendredi à 14h30 et pourrait prendre des sanctions à l'encontre du député.

À écouter également dans ce journal

Chine - Une ONG a révélé que les autorités chinoises avaient établi des commissariats clandestins à travers le monde et notamment en France afin de surveiller ses ressortissants

Terrorisme - Le terroriste Salah Abdeslam, seul survivant des commandos qui ont frappé Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015, s'est marié religieusement cet été, depuis la prison de Fleury-Mérogis, selon une info RTL. 
Noël - Les jouets "made in France" se portent bien à l'approche des fêtes de fin d'année. Selon une étude de la Fédération Indépendante du Made In France, ils représentent 6% des jouets dans les catalogues des grandes surfaces.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.