1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Assemblée nationale : fin de séance après une interpellation raciste dans l'hémicycle
1 min de lecture

Assemblée nationale : fin de séance après une interpellation raciste dans l'hémicycle

Lors d'une intervention du député LFI Carlos Martens Bilongo sur le "drame de l'immigration clandestine", un parlementaire non identifié a lancé dans l'hémicycle "qu'ils retournent en Afrique", jeudi 3 novembre.

L'hémicycle de l'Assemblée nationale.
L'hémicycle de l'Assemblée nationale.
Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP
Gregory Fortune & AFP

La présidente de l'Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet a mis fin à la séance de questions au gouvernement jeudi 3 novembre, après une interpellation raciste dans l'hémicycle qui a provoqué l'indignation des députés.

Lors d'une intervention du député LFI Carlos Martens Bilongo sur le "drame de l'immigration clandestine", un parlementaire non identifié a lancé dans l'hémicycle "qu'ils retournent en Afrique" ou "qu'il retourne en Afrique". 

Après quelques minutes de confusion, la présidente de l'Assemblée a mis fin à la séance "compte tenu de la gravité des faits" et de "l'émotion légitime" dans l'hémicycle. Des élus de gauche et de la majorité ont attribué l'interpellation au député RN Grégoire de Fournas

Aujourd'hui l'extrême droite a montré son vrai visage

Mathilde Panot

"Le racisme n'a pas sa place dans notre démocratie", a vite réagit la Première ministre, Élisabeth Borne, en indiquant que "naturellement" le bureau de l'Assemblée nationale "devra prendre des sanctions". "Aujourd'hui l'extrême droite a montré son vrai visage", a estimé de son côté la présidente des députés LFI Mathilde Panot.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire