2 min de lecture Diplomatie

Les infos de 18h - Mercosur : Macron s'oppose au traité de libre-échange avec l'Amérique du Sud

La France s'opposera au Mercosur, traité de libre-échange entre l'Union européenne et quatre pays d'Amérique du Sud, au nom d'enjeux environnementaux. Emmanuel Macron reproche au président brésilien d'avoir menti sur la reforestation et d'être dans le déni au sujet des incendies en Amazonie.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 18h - Mercosur : Macron s'oppose au traité de libre-échange avec l'Amérique du Sud Crédit Image : Jacques Witt / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Cassandre Jeannin

À la veille du G7 à Biarritz, un bras de fer diplomatique s'est engagé. Emmanuel Macron hausse le ton face au Brésil. L'Élysée a fait savoir ce vendredi 23 août que la France s'opposerait au Mercosur, traité de libre-échange entre l'Union européenne et quatre pays (Argentine, Uruguay, Paraguay et Brésil) d'Amérique du Sud, au nom d'enjeux environnementaux.

Emmanuel Macron se pose en leader européen sur la question de l'environnement. Le chef d'État français reproche au président brésilien d'avoir menti sur la reforestation et d'être dans le déni au sujet des incendies en Amazonie. Jair Bolsonaro réplique que tout cela n'est que de la "communication". "Ça commence à se voir quand l'Amazonie est en feu", expliquait un proche du Président. 

Le président français avait dit qu'il signerait l'accord Mercosur si le Brésil respectait ses engagements sur le climat et qu'il stoppait la déforestation. Dans le traité, il est prévu que le Brésil replante des arbres, l'équivalent de la surface de la Belgique. Le Brésil ne fait pas partie du G7 mais en devient l'invité surprise. La France a annoncé que le sommet travaillerait à des initiatives concrètes sur les feux de en Amazonie, afin que les ambitions d'Emmanuel Macron sur l'écologie se traduisent enfin en actes. 

L'accord doit créer un marché de 700 millions de consommateurs, favoriser des secteurs français comme la chimie ou l'automobile. En revanche, les agriculteurs redoutent l'arrivée massive de bœufs brésiliens, qui imposerait une concurrence déloyale. Pour l'instant rien n'est signé, Bruxelles a juste donné un accord de principe. Il faudra au moins attendre deux ans. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Emmanuel Macron, en Chine le 6 novembre 2019 armée
Emmanuel Macron juge que l'OTAN est en état de "mort cérébrale"

G7 à Biarritz - Avant d'accueillir les chefs d'État et les délégations étrangères des 7 pays les plus développés du monde, la ville balnéaire s'est déjà vidée de ses touristes. Les forces de l'ordre ont investi les rues de la ville.

Jeffrey Epstein - Deux semaines après la mort du financier américain en prison, la justice française ouvre à son tour une enquête préliminaire. Elle soupçonne des faits de viols et d'agressions sexuelles, notamment lors de ses séjours à Paris. 


Johnny Hallyday - Le chanteur va être exhumé. Ses proches souhaitent qu'il repose dans un caveau au cimetière Lorient de Saint-Barthélémy, où se pressent de nombreux fans. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Commerce Amérique du Sud
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants