1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 18h - Hollande étrille Sarkozy et juge ses attaques contre la justice "inacceptables"
2 min de lecture

Les infos de 18h - Hollande étrille Sarkozy et juge ses attaques contre la justice "inacceptables"

Selon l'ancien président, les propos de Nicolas Sarkozy contre la justice sont "inacceptables" et "jettent le discrédit" sur l'autorité judiciaire.

Nicolas Sarkozy et François Hollande en mars 2018.
Nicolas Sarkozy et François Hollande en mars 2018.
Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
Les infos de 18h - Hollande étrille Sarkozy et juge ses attaques contre la justice "inacceptables"
18:48
Le journal RTL de 18h du 06 mars 2021
18:48
Générique 1
Vincent Derosier
Journaliste

Cinq jours après la condamnation de Nicolas Sarkozy à une peine de trois ans d'emprisonnement, dont un an ferme pour des faits de "corruption" et de trafic d'influence, François Hollande sort du silence dans une interview accordée au Parisien. Il réplique à son prédécesseur à l'Élysée sur les soupçons que les soutiens de Nicolas Sarkozy ont exprimés à l'égard du Parquet National Financier qu'il avait créé. Mais à travers sa défense du PNF, François Hollande règle quelques comptes.

François Hollande n'est pas tendre, il reproche notamment à Nicolas Sarkozy ses "attaques inacceptables" contre la justice, parce que des magistrats sont pointés du doigt, mais aussi parce que ses propos "jettent le discrédit" sur l'autorité judiciaire, dit-il. Bien sûr, François Hollande défend le Parquet National Financier (PNF) qu'il a lui-même créé. De son côté, Nicolas Sarkozy assure que c'est un instrument pour nuire à la droite.

François Hollande répond point par point : ce n'est pas lui qui a choisi les 18 magistrats qui y travaillent, les procédures ouvertes ne concernent que très peu les politiques, "et non ce n'est pas une arme pour détruire la droite", assure l'ancien chef de l'État qui affirme qu"'il y en a pour tout le monde, de l'extrême droite à l'extrême gauche". "Ceux qui dénoncent un gouvernement des juges, je leur dis que le temps où les politiques étaient intouchables est révolu", a ajouté François Hollande.

Enfin, il n'oublie pas de tacler le pouvoir en place. Éric Dupond-Moretti d'abord, à qui il reproche son silence, mais François Hollande attaque aussi Emmanuel Macron : "Je veux croire que le président, garant de l'indépendance de la justice, rappellera ces principes. En tout cas, moi, je l'aurai fait", conclu l'ancien président. 

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi

Coronavirus - Premier week-end confiné pour le Pas-de-Calais sur fond d'accélération de la campagne de vaccination. Le gouvernement "va mettre le paquet", assure Jean Castex.135.000 doses administrées ce week-end en France, notamment dans les départements sous surveillance renforcée. 


Religions - Première messe publique du pape François à l'église Saint-Joseph à Bagdad, en Irak. Ce point d'orgue spirituel de son voyage est un geste fort de la part du chef de l'Église de Rome. Il s'agit de la première messe de rite oriental.

Paris - Les quais de Seine ont été évacués par la police ce samedi. "Les mesures sanitaires ne sont pas respectées", a justifié la préfecture de police. Le problème s'est seulement déplacé, car les Parisiens ont été se regrouper ailleurs, notamment sur la place de l'Hôtel de Ville. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/