1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Sarkozy condamné : l'ex-Président "a été victime d'un acharnement judiciaire inédit" pour Brunet
1 min de lecture

Sarkozy condamné : l'ex-Président "a été victime d'un acharnement judiciaire inédit" pour Brunet

ÉDITO - Des personnalités politiques ont dénoncé l'acharnement judiciaire dont serait victime Nicolas Sarkozy, condamné à trois ans de prison, dont un ferme. En cause : les fondements idéologiques du syndicat de la magistrature, selon Eric Brunet.

L'ancien président Nicolas Sarkozy, condamné à trois ans de prison, dont un ferme, dans l'affaire des "écoutes".
L'ancien président Nicolas Sarkozy, condamné à trois ans de prison, dont un ferme, dans l'affaire des "écoutes".
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Sarkozy condamné : l'ancien président a été victime d'un acharnement judiciaire inédit
06:57
Sarkozy condamné : l'ancien président a été victime d'un acharnement judiciaire inédit
06:57
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
Eric Brunet

Nicolas Sarkozy a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à trois ans de prison, dont un ferme, lundi 1er mars, dans l'affaire des "écoutes", pour corruption et trafic d'influence. Certains dénoncent un acharnement judiciaire inédit : même Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont critiqué ce dévoiement de la justice. Pourquoi cette condamnation est-elle pointée du doigt ? 

Il n'échappe à personne que certains juges font de la politique : on l'avait déjà constaté lors de l'affaire du "Mur des cons". Presque tous les épinglés étaient de droite et Nicolas Sarkozy tenait une place centrale. Le syndicat de la magistrature, très marqué à gauche, rassemble encore près d'un tiers des juges syndiqués. Son projet est ouvertement contestataire. Un projet forgé dans les années 70 avec la fameuse "harangue de Baudo", un manifeste écrit par Oswald Baudot, qui était le substitut du procureur de Marseille. 

"Soyez partiaux, ayez un préjugé favorable pour la femme contre le mari, pour le malade contre la Sécurité sociale et pour le voleur contre la police. (...) La loi s'interprète : la loi dira ce que vous voulez qu'elle dise. (...) On peut donner raison à l'un ou à l'autre, acquitter ou donner le maximum de la peine", peut-on lire dans ce manifeste, publié en 1974. Un texte qui représente encore la base idéologique de ce syndicat

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/