2 min de lecture Coronavirus France

Les infos de 18h - Marseille : "La progression de l'épidémie n'est pas terminée", prévient Castex

"Le meilleur moyen de soulager l’hôpital c'est finalement de ne pas tomber malade", a déclaré le Premier ministre ce samedi 24 octobre. Jean Castex était en déplacement à l'hôpital nord de Marseille, en compagnie d'Olivier Véran.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 18h - Marseille : "la progression de l'épidémie n'est pas terminée", prévient Castex Crédit Image : NICOLAS TUCAT / AFP / POOL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 1
Hugo Amelin édité par Marie Gingault

Olivier Véran accompagnait Jean Castex cet après-midi à l'hôpital nord de Marseille. Le Premier ministre a de nouveau mis en garde les Français. Il s'agissait de mettre en lumière l’extrême tension présente dans les services hospitaliers.

Jean Castex a fait le déplacement tout d'abord pour apporter un message de soutien aux personnels soignants, les rassurer sur les moyens qui seront mobilisés dans les prochains mois, puis pour alerter une nouvelle fois sur la situation sanitaire. Dans cet hôpital de la cité phocéenne, seulement deux lits de réanimation sur 25 sont encore disponibles.

"Je suis particulièrement allé en service de réanimation et on voit bien des malades de 47 à 72 ans. Le meilleur moyen de soulager l’hôpital c'est finalement de ne pas tomber malade. C'est une bataille collective. Cette progression de l'épidémie n'est pas terminée", a alerté le Premier ministre. En effet, le pic de personnes hospitalisées pour Covid-19 a été dépassé ce samedi à Marseille, avec plus de 150 nouvelles entrées aujourd’hui. 

Certaines opérations de chirurgie commencent même à être déprogrammées, comme en témoigne Stéphane Berdah, chirurgien et représentant des médecins de l'hôpital nord : "Il y a du Covid-19 partout. Je suis chirurgien digestif, dans mon service il y a des gens qui ont des péritonites avec du covid, des cancers avec du covid, des infarctus avec du covid. Lorsque l'on a la Covid-19 en plus de notre pathologie ça aggrave la pathologie initiale", averti le chirurgien qui précise que "si on opère quelqu'un qui a le coronavirus, on a plus de complications et des fois, on ne le sait pas, on voit des malades qui font des complications inhabituelles et on se rend compte qu'ils sont Covid +". 

À lire aussi
Éric de Maigret, directeur des opérations de Meccano dans l'usine de Calais. jouets
Meccano : des jouets indémodables qui font travailler corps et esprit

Le coronavirus est donc partout et malgré les mesures de port du masque obligatoire, de fermeture de bars et de restaurants depuis un mois et demi à Marseille, celles-ci ne sont pas parvenues, au grand désarroi du gouvernement, à infléchir la courbe des contaminations.

À écouter également dans ce journal :

Coronavirus en France - Le cap du million de Français testés positifs à été dépassé hier avec plus de 42.000 nouveaux cas en 24 heures. Dans le nord, le plan blanc a été déclenché. Des transferts de malades ont eu lieu la nuit dernière entre Lille et Amiens.

Jeune fille bosniaque tondue à Besançon - La famille de la jeune fille qui a été tondue et rouée de coups en août dernier à Besançon, soit cinq personnesont été expulsées ce samedi 24 octobre, vers Sarajevo.

Plan pauvreté - La 2ème phase du plan pauvreté est amorcée. Jean Castex a annoncé de nouvelles mesures en faveur des plus précaires, ce samedi 24 octobre, pour un total de plus de 700 millions d'euros.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Hôpitaux Marseille
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants