1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le journal de 12h30 - Emmanuel Macron en Algérie : le gaz convoité, mais pas au centre de la visite
1 min de lecture

Le journal de 12h30 - Emmanuel Macron en Algérie : le gaz convoité, mais pas au centre de la visite

Même si l'Élysée dément que ce soit l'objet de la visite, l'approvisionnement en gaz algérien devrait être discuté lors de la visite du président de la République à Alger. Le pays approvisionne déjà massivement l'Italie et l'Allemagne.

Le prix du gaz ne cesse d'augmenter ces derniers mois.
Le prix du gaz ne cesse d'augmenter ces derniers mois.
Crédit : Eric PIERMONT / AFP
RTL Midi du 25 août 2022
00:26:26
RTL Midi du 25 août 2022
00:26:26
Marie-Bénédicte Allaire - édité par Sandra Cazenave

Direction l'Algérie pour Emmanuel Macron. Il y effectue une visite de 3 jours durant laquelle il sera question de réconciliation, mais aussi de ressources naturelles. La France a besoin de trouver une alternative au gaz russe et le pays d'Afrique du Nord en regorge.

Dans le contexte de pénurie, le gaz algérien est très convoité par les Européens. Certains pays sont venus avant la France comme l'Allemagne et l'Italie. Le Premier ministre italien était ainsi à Alger en avril dernier. L'Algérie est désormais leur premier fournisseur de gaz. En France, le gaz algérien représente 8 % des importations, moitié moins que le russe avant la crise. 

Et pourtant, à l'Élysée, on a des "pudeurs de gazelle" à ce propos. Cela reste une priorité de s'approvisionner suffisamment en gaz, mais ce n'est pas l'objet de la visite, rappelle-t-on. Il ne faut pas donner l'impression que la visite d'Emmanuel Macron est intéressée. D'ailleurs, la ministre de l'Énergie, Agnès Pannier-Runacher n'est pas du voyage, à l'inverse de la patronne d'Engie, Catherine MacGregor. Cette dernière est en affaires avec la Sonatrach, la compagnie nationale algérienne d'hydrocarbures, mais à ce stade, il n'y a pas de signature de contrat prévue. 

À écouter également dans ce journal

Éducation nationale - En déplacement à la Sorbonne, Emmanuel Macron a promis que la revalorisation des salaires des enseignants serait "poursuivie" afin qu'aucun d'entre eux ne débute sa carrière "à moins de 2.000 euros nets" par mois.

Micro-crècheDeux tiers de ces petites structures ne seraient pas conformes, selon un rapport de la répression des fraudes. Les anomalies relevées ont été corrigées, affirme la directrice générale de la fédération des entreprises de crèches.

Formule 1 - Il n'y aura pas de F1 en France en 2023. La France, tout comme la Belgique et Monaco, n'avait pas encore renouvelé son partenariat avec le championnat du monde pour 2023.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire