3 min de lecture La France insoumise

"Jean-Luc Mélenchon est encore loin de la révolution", affirme Alba Ventura

ÉDITO - Le numéro un de la France Insoumise se targue d'être le leader de l'opposition. Un rôle que mettent à mal ses coups d'éclat.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura iTunes RSS
>
"Jean-Luc Mélenchon est encore loin de la révolution", affirme Alba Ventura Crédit Image : AFP / Bertrand Guay | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

La France Insoumises n'a pas battu le rappel mercredi 12 juillet au soir. Jean-Luc Mélenchon avait appelé à manifester un peu partout en France pour protester contre les ordonnances et la réforme du Code du travail. À Paris, il avait organisé un rassemblement place de la République. La mobilisation n'était pas vraiment au rendez-vous. Mais Jean-Luc Mélenchon croit-il qu'il va claquer des doigts et que tout le monde va se mettre au garde à vous ? Non ! D'abord, on entre dans la période des vacances d'été. Donc le moment choisi n'est pas le meilleur. Les Français ont eu leur dose de politique. À part si on est militant de la France Insoumise, ou très engagé, la plupart des gens ont refermé la parenthèse électorale.

Ce ne sont pas les Insoumis qui vont faire descendre les Français en masse dans la rue. La force de mobilisation est du côté des syndicats. Et les syndicats pour l'instant, ils travaillent, ils négocient avec le gouvernement, ils attendent de connaitre le texte final, et ils verront à la rentrée. On sait que la CGT a déjà lancé un appel à manifester le 12 septembre. Jean-Luc Mélenchon a d'ailleurs raccroché ses wagons à la CGT, puisqu'il appelle lui aussi à descendre dans la rue ce jour-là.

Donc voilà toutes les raisons pour lesquelles Jean-Luc Mélenchon n'a pas fait pas recette. Il doit réaliser qu'il ne suffit pas de s'appeler "Mélenchon" et d'avoir dix-sept députés à l'Assemblée pour faire sa "révolution citoyenne", comme il dit. N'incarne-t-il pas l'opposition au Palais Bourbon ? En nombre, non. Mais en mise en scène et en prise de parole, oui. Il faut dire qu'il est bien aidé par les Républicains et les socialistes qui s'écharpent tellement entre eux pour leur prochain congrès qu'ils en oublient de faire leur travail d'opposants. Cela lui laisse beaucoup de latitude, et il en profite.

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon et François Ruffin à Marseille le 2 mars 2019 La France insoumise
Ruffin défend Mélenchon, contesté à LFI depuis les européennes

Mélenchon n'en perd pas une

Depuis le début, il a décidé d'occuper pleinement son nouvel espace de jeu. Souvenez-vous le coup de la cravate que les députés de la France Insoumise ont décidé de ne pas porter sur les bancs du Palais Bourbon. Il y a eu aussi le coup du drapeau européen ("On est obligé de supporter ça", a grogné Mélenchon devant les caméras de télé). Il y a eu le coup du boycott de Versailles. Il y a le coup du Code du travail brandi dans l'hémicycle.

Il n'en perd pas une. Jusqu'à protester contre le calendrier parlementaire qui l'empêche de prendre des vacances. Un comble ! Pour un peu, il réclamerait de faire les 35 heures à l'Assemblée. À part ça, il veut être le leader de l'opposition. Ce rôle, il le revendique, il le défend, il s'en saisi. D'ailleurs, dans les sondages, 30% des Français le voient comme le visage de l'opposition. Ce n'est pas mal. On peut lui reconnaître aussi la volonté de faire monter les jeunes de son groupe, notamment le député du Nord Adrien Quatennens, 27 ans, dont les premiers pas ont été très remarqués.

Mais il y a en même temps chez Mélenchon ce côté "bougon" à la Georges Marchais, conjugué à un côté foutraque qui donne parfois l'impression qu'il aime plus la lumière que l'Assemblée. Et pourtant il est un excellent tribun, dès lors qu'il ne tombe pas dans la caricature. Donc à lui de voir : soit il met en avant ses talents d'orateur pour construire une opposition crédible, soit il devient un personnage du Muppet Show qui râle sur les vacances et qui fait des coups d'éclat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France insoumise Jean-Luc Mélenchon Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789326859
"Jean-Luc Mélenchon est encore loin de la révolution", affirme Alba Ventura
"Jean-Luc Mélenchon est encore loin de la révolution", affirme Alba Ventura
ÉDITO - Le numéro un de la France Insoumise se targue d'être le leader de l'opposition. Un rôle que mettent à mal ses coups d'éclat.
https://www.rtl.fr/actu/politique/jean-luc-melenchon-est-encore-loin-de-la-revolution-affirme-alba-ventura-7789326859
2017-07-13 08:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5Wlk7RzrRNAC9lCA8lDDPg/330v220-2/online/image/2017/0713/7789327066_jean-luc-melenchon-leader-de-la-france-insoumise-le-12-juillet-2017-a-paris.jpg