1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Régionales Hauts de France : Bertrand en tête, Dupond Moretti ne fait pas recette
2 min de lecture

Régionales Hauts de France : Bertrand en tête, Dupond Moretti ne fait pas recette

ÉDITO - Olivier Bost analyse les résultats du sondage BVA pour Orange et RTL dans les Hauts-de-France. Une preuve selon lui que le RN ne progresse pas toujours.

Éric Dupond-Moretti à l'Assemblée nationale, le 16 mars 2021
Éric Dupond-Moretti à l'Assemblée nationale, le 16 mars 2021
Crédit : Alain JOCARD / AFP
Hauts de France : Xavier Bertrand en tête, Dupont Moretti ne fait pas recette
02:35
Hauts de France : Xavier Bertrand en tête, Dupont Moretti ne fait pas recette
02:35
Olivier Bost

Je vais commencer par casser une idée. Celle d’une poussée forcément irrésistible du Rassemblement national, une progression à chaque scrutin ou à chaque sondage. Dans les Hauts de France, le RN est à la baisse par rapport à 2015.

Certes, il y avait Marine Le Pen comme candidate et nous étions après les attentats du 13 novembre. Mais Sébastien Chenu est bien en dessous. 10 points de moins, c’est beaucoup.

Comment cela s’explique-t-il ? Simplement parce que Xavier Bertrand, lui, améliore son score par rapport à 2015. De 5 à 10 points de plus selon les sondages… C’est la prime au sortant qui joue à fond et qui aura un rôle de pondération dans cette élection. Le résultat d’une bonne image : 64% des habitants sont satisfaits de son action, et même 77% des sympathisants LREM sont satisfaits par Xavier Bertrand dans notre sondage BVA.

C’est pour ça que, de son côté, la liste LaREM a autant de mal à attirer l’attention. Il y a pourtant cinq ministres, dont le garde des sceaux Eric Dupond-Moretti…  Mais rien à faire : l’ancien avocat est connu, très connu, et reconnu dans la rue, mais ça ne se transforme pas en intentions de vote. 4 électeurs sur 10 ne l’aiment pas.

Un second tour probablement sans LREM

À lire aussi

La liste LaREM aux cinq ministres n’arrive pas à s’éloigner de la zone rouge. Le risque existe toujours pour la majorité présidentielle de ne pas passer le premier tour, de ne pas franchir les 10% des voix pour se retrouver au second tour. Ils sont dans les sondages dans la marge d’erreur.

La gauche, totalement unie de la France insoumise au PS, comme nulle part ailleurs en France, ne retrouve même pas ses scores de 2015.

Au second tour, le plus probable est que la liste de la majorité présidentielle se retireXavier Bertrand serait alors plutôt bien placé dans une triangulaire avec le RN et la gauche. L’opération des cinq ministres n’aura pas porté ses fruits pour Emmanuel Macron qui voulait faire trébucher un concurrent.

Si LaREM se maintient, c’est une autre histoire, plus compliquée, plus risquée… Pour tout le monde, sauf pour le Rassemblement national.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/