1 min de lecture Politique

Marine Le Pen va quitter la présidence du Rassemblement national

Marine Le Pen a confirmé, ce jeudi 1er avril, son intention de quitter la présidence du Rassemblement national. Son départ de cette fonction pourrait avoir lieu après l'été 2021.

La cheffe du RN s'était déjà mise "en congé" de la présidence du parti, entre les deux tours de la présidentielle de 2017.
La cheffe du RN s'était déjà mise "en congé" de la présidence du parti, entre les deux tours de la présidentielle de 2017. Crédit : Alain JOCARD / AFP
Charline Vergne et AFP

La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a confirmé ce jeudi 1er avril, sa décision de quitter prochainement ses fonctions, au sein de son parti.

La femme politique pourrait abandonner la présidence de son parti après l'été, ce qui lui permettrait de devenir la candidate à l'Élysée de "tous ceux qui veulent mener le combat national", comme elle l'a précisé. "Au prochain congrès, non, car c'est un congrès qui va légitimer le candidat à l'élection présidentielle, et il me faut donc d'abord être réélue, mais ensuite, oui, car il est nécessaire que je ne sois pas seulement la candidate du RN", a déclaré Marine Le Pen, à l'occasion d'un entretien accordé au mensuel L'Incorrect

Lors de cette interview, il lui a notamment été demandé si elle confirmait son départ de la tête du parti.

Jordan Bardella pressenti pour prendre sa succession

"Avec une possibilité de victoire qui n'a jamais été aussi importante qu'aujourd'hui, je me dois d'être la candidate de tous ceux qui veulent mener le combat national", a estimé la dirigeante d'extrême droite. Au mois de février, cette dernière avait déjà indiqué réfléchir à l'abandon de la présidence de son parti, pour devenir la "candidate de tous les Français", tout "en étant évidemment soutenue" par son mouvement, assurait-elle. Selon le numéro deux du parti, Jordan Bardella, qui est pressenti pour prendre sa succession, le départ de Marine Le Pen aura lieu "probablement après l'été".

À lire aussi
élection présidentielle
2022 : le décor de la présidentielle se met en place


Le Rassemblement national tiendra auparavant son 17e congrès, à Perpignan, début juillet. Celui-ci devrait valider, sans surprise, la candidature de Marine Le Pen à la présidentielle.
La cheffe du Rassemblement national s'était déjà mise "en congé" de la présidence du parti, entre les deux tours de la présidentielle de 2017.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Rassemblement National Marine Le Pen
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants