1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky ne devrait "pas susciter de l'admiration", estime Marine Le Pen
3 min de lecture

Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky ne devrait "pas susciter de l'admiration", estime Marine Le Pen

Marine Le Pen a affirmé qu'elle n'avait "pas d'admiration particulière" pour Volodymyr Zelensky qui "se comporte comme un chef d'État".

Marine Le Pen et Volodymyr Zelensky.
Marine Le Pen et Volodymyr Zelensky.
Crédit : AFP
Marine Derquenne & AFP

Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, le président Ukrainien Volodymyr Zelensky est resté sur le territoire. Le "courage du peuple ukrainien" et du président Zelensky a été salué par le président-candidat Emmanuel Macron. Zelensky a même été qualifié de "héros de l'Europe" par l'ancien ministre des affaires étrangères Bernard Kouchner, qui a d'ailleurs assuré "avoir beaucoup d'admiration et de reconnaissance pour ce dernier". Contrairement à Marine Le Pen qui a affirmé sur franceinfo qu'elle n'avait "pas d'admiration particulière" pour Volodymyr Zelensky. 

Selon elle, Zelensky se comporte "comme un chef d'État" ce qui "ne devrait pas susciter l'admiration, ça devrait être normal". "C'est parce que nos propres dirigeants ne se comportent pas toujours comme des chefs d'État qu'on trouve que c'est merveilleux quand les autres le font", a-t-elle ajouté. Elle a déclaré que Zelensky "est le président de l'Ukraine, il défend les intérêts de l'Ukraine, il le fait avec beaucoup d'énergie et il fait preuve de patriotisme. Qu'est-ce que je peux avoir à dire sur cela ? Je suis quelqu'un qui défend la souveraineté nationale". 

Christophe Castaner, président du groupe LaREM, a réagi aux déclarations de Marine Le Pen : "sans commentaire". Le député Roland Lescure a affirmé sur Twitter qu'on "a les admirateurs qu'on choisit. On a les admirateurs qu'on mérite". 

Le Pen ne sera pas présente à l'Assemblée quand Zelensky s'adressera aux députés

Tout en ajoutant qu'elle ne se rendra pas à l'Assemblée ce mercredi à 15h00 quand il s'adressera aux députés français. Pourtant, depuis 2017, elle est députée du Pas-de-Calais en plus d'être aujourd'hui candidate à l'Élysée. Elle a justifié son absence en expliquant qu'elle avait "des obligations prises depuis bien longtemps". La candidate du Rassemblement national a prévu à son agenda mercredi après-midi deux interviews et une conférence de presse sur le chiffrage de son projet. 

À lire aussi

À la question de savoir s'il n'était "pas important d'afficher sa solidarité au président ukrainien ?" elle a répondu "non" rappelant qu'elle avait "affiché ma solidarité avec le peuple ukrainien d'abord, à plusieurs reprises, y compris avec les réfugiés dont j'ai dit qu'il fallait les accueillir, dans de bonnes conditions". 

Le Pen ne veut pas "reprendre [le] terme" de "criminel de guerre" pour qualifier Poutine

Peut-on qualifier Vladimir Poutine de "criminel de guerre" ? Marine Le Pen a déclaré qu'elle a "ne reprenait pas ce terme" parce qu'"on ne négocie pas la paix en insultant une des deux parties". "Certains se font plaisir en multipliant les propos les plus injurieux les plus agressifs mais ça, ça fait durer la guerre", a-t-elle estimé.

Pour rappel, lors de la campagne présidentielle de 2017, Marine Le Pen avait été reçue par Vladimir Poutine. Le candidat écologiste Yannick Jadot avait d'ailleurs rappelé sur C8 qu'il "y a cinq ans" la campagne présidentielle de Marine Le Pen "était financée par Vladimir Poutine". Elle continue aujourd'hui de rembourser un prêt à un créancier russe.

Le directeur de communication de Valérie Pécresse, Geoffroy Didier, avait affirmé sur franceinfo que "Marine Le Pen et Éric Zemmour " étaient "disqualifiés de cette élection du fait de leur compromission avec Vladimir Poutine". Jean-Luc Mélenchon a aussi est taxé de complaisance avec le régime de Poutine après avoir tenu des propos ambigus en 2014 et 2017

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/