1 min de lecture Gouvernement

"Gilets jaunes" : des "agitateurs qui veulent l'insurrection", selon Benjamin Griveaux

Pour le porte-parole du gouvernement, "ceux qui restent mobilisés" sont désormais engagés "dans un combat politique pour contester la légitimité du gouvernement".

Benjamin Griveaux, en sortie de conseil des ministres, le 4 janvier 2018.
Benjamin Griveaux, en sortie de conseil des ministres, le 4 janvier 2018. Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Camille Schmitt
Camille Schmitt
et AFP

Le porte-parole du gouvernement n'a pas mâché ses mots. À la sortie du conseil des ministres du vendredi 4 janvier, Benjamin Griveaux a estimé que le mouvement des "gilets jaunes", "pour ceux qui restent encore mobilisés, est devenu le fait d'agitateurs qui veulent l'insurrection et, au fond, renverser le gouvernement". 

Il s'est dit  "prêt à discuter avec des gens sincères qui ne font pas d'instrumentalisation politique de la difficulté que connaissent nos concitoyens". Après les réponses "concrètes" données par le gouvernement, comme l'augmentation de 100 euros du SMIC, le porte-parole considère que "ceux qui restent mobilisés" sont désormais engagés "dans un combat politique pour contester la légitimité du gouvernement et du président de la République". 

Pour lui, ces "gilets jaunes" ne veulent pas "participer au "grand débat national". Il a ainsi appelé les Français à "y participer activement et à faire entendre leur voix". 

À lire aussi
Carlos Ghosn le 8 novembre 2018 à Maubeuge. auto
Renault : l'après-Carlos Ghosn se prépare

Durcir le ton

Le gouvernement avait durci le ton ces derniers jours. Christophe Castaner a notamment demandé aux préfets d'évacuer la centaine de ronds-points encore occupés par les "gilets jaunes". 

Interrogé sur un risque de radicalisation du mouvement face à cette fermeté, il a répondu : "la loi, rien que la loi, toute la loi, et si certains ont des problèmes avec le respect de la loi, ce sont effectivement les personnes les plus radicalisées", évoquant "quelques-uns qui sont habitués des plateaux télés". 

Benjamin Griveaux fait ainsi référence à Éric Drouetarrêté mercredi 2 janvier dans la soirée pour "organisation d'une manifestation sans déclaration préalable". À son propos, il a indiqué que celui-ci n'était pas "au-dessus des lois". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Conseil des ministres Benjamin Griveaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796129668
"Gilets jaunes" : des "agitateurs qui veulent l'insurrection", selon Benjamin Griveaux
"Gilets jaunes" : des "agitateurs qui veulent l'insurrection", selon Benjamin Griveaux
Pour le porte-parole du gouvernement, "ceux qui restent mobilisés" sont désormais engagés "dans un combat politique pour contester la légitimité du gouvernement".
https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-une-partie-du-mouvement-veut-renverser-le-gouvernement-selon-griveaux-7796129668
2019-01-04 16:12:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VX85iZ_0bpiP79nXzs1lVw/330v220-2/online/image/2019/0104/7796129676_benjamin-griveaux-en-sortie-de-conseil-des-ministres-le-4-janvier-2018.jpg