1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Gilets jaunes": le rendez-vous avec Édouard Philippe tourne au fiasco
1 min de lecture

"Gilets jaunes": le rendez-vous avec Édouard Philippe tourne au fiasco

Alors que les manifestations continuent sur le terrain, deux représentants des "gilets jaunes" ont été reçus ce vendredi 30 novembre par le Premier ministre. Mais l'un d'eux a décidé de quitter la réunion précipitamment.

Jason Herbert, un des représentants des "gilets jaunes" a décidé de quitter la réunion à Matignon
Jason Herbert, un des représentants des "gilets jaunes" a décidé de quitter la réunion à Matignon
Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
Leia Hoarau & AFP

Le rendez-vous d'une délégation de "gilets jaunes" avec le Premier ministre Edouard Philippe a tourné au fiasco, vendredi 30 novembre. Alors que deux représentants du mouvement des "gilets jaunes" se sont présentés pour le rendez-vous prévu entre Édouard Philippe et des représentants du mouvement qui dénoncent la hausse des taxes, l'un des deux est très vite ressorti, a indiqué Matignon.

À la sortie, il indiquait qu'il ne voulait pas débattre dans les conditions actuelles car il tenait à ce que l'échange soit diffusé en direct. "Je souhaitais et j'ai demandé à plusieurs reprises à ce que cet entretien soit filmé et retransmis en direct à la télévision, cela a été refusé", a déclaré à la presse Jason Herbert, l'un des huit représentants désignés, mais contestés.

Par ailleurs, à la veille du troisième week-end de mobilisation des "gilets jaunes", ces derniers voient une nouveau mouvement apparaître, celui des "foulards rouges".

Une réunion "prématurée"

Jason Herbert a confirmé qu'un autre "gilet jaune" était toujours à l'intérieur pour entamer les discussions en compagnie du Premier ministre et du ministre de la Transition écologique François de Rugy. Ce second "gilet jaune" est arrivé par une porte dérobée, sans passer devant la presse. Ni Matignon ni M. Herbert n'ont voulu révéler son identité. Les pressions "ont été à 99% de la part d'autres 'gilets jaunes' (...) pas des personnes pacifiques, des personnes radicales", a indiqué M. Herbert.

À lire aussi

Dans un communiqué des "gilets jaunes" diffusé en fin de matinée, la rencontre avec Édouard Philippe était qualifiée de "prématurée", au motif que François de Rugy avait évoqué un "entretien futur visant à réunir autour d'une table le Premier ministre et/ou le porte-parole du gouvernement avec les référents 'gilets jaunes' des différents départements". 

L'équipe de l'émission vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/