1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Gilets jaunes" : "Le Premier ministre a très bien compris", réagit Patrick de Perglas
2 min de lecture

"Gilets jaunes" : "Le Premier ministre a très bien compris", réagit Patrick de Perglas

INVITÉ RTL - Patrick de Perglas a été reçu jeudi 29 novembre par Édouard Philippe à Matignon. Il estime que le Premier ministre a compris son message et s'oppose à toute forme de violence lors des mobilisations.

Présents sur les Champs-Élysées, les "gilets jaunes" ont fait face aux CRS
Présents sur les Champs-Élysées, les "gilets jaunes" ont fait face aux CRS
Crédit : Bertrand GUAY / AFP
"Gilets jaunes" : "le Premier ministre a très bien compris mon message"
00:05:56
Yves Calvi & Marie Sasin

Trois des huit porte-parole des "gilets jaunes" doivent être reçus aujourd'hui à Matignon. Une rencontre informelle a déjà eu lieu hier, jeudi 29 novembre, en toute discrétion. Patrick de Perglas est en effet le premier "gilet jaune" à avoir été reçu par Édouard Philippe. 

"Monsieur le Premier ministre m'a reçu, nous nous sommes assis l'un en face de l'autre et là j'ai senti que c'était un homme que j'avais en face de moi qui était prêt à m'écouter. C'est exactement ce dont j'avais besoin. En fin de compte, c'est moi qui ai apporté un message, je lui ai dit que j'aimerais bien que le litre d'essence descende à un euro, je lui ai dit que les Français avaient besoin d'un pouvoir d'achat".

Patrick de Perglas est parti à pied le 12 novembre dernier de Chalon-sur-Saône pour rejoindre Paris et a entamé une grève de la faim. "Le Premier ministre a très bien compris mon message et il m'a dit qu'un message comme celui que j'avais apporté est un message très important et qu'il en prenait tout à fait conscience", a-t-il expliqué.

"C'est une personne qui est au gouvernement, c'est une personne comme tout le monde, il a les mains liées et il n'est pas le seul, il y a le président de la République au-dessus de lui. Il va faire passer mon message au président, j'en suis certain et il fera le nécessaire pour essayer d'éviter le pire"

Trouver une solution

À lire aussi

Patrick de Perglas ne néglige pas la transition écologique pour autant. "Vous savez ça fait des années et des années que ça dure, ce n'est pas que de ce gouvernement, de ce président". "Il suffit de tout remettre à zéro et d'aller écouter son peuple, ses citoyens et de faire le nécessaire à la base et de reprendre tout à zéro et tout le monde arrivera à trouver une solution ensemble".

Je demande en premier aux "gilets jaunes" de ne pas pratiquer la violence

Patrick de Perglas

Le "gilet jaune" s'oppose à toute violence lors des mobilisations. "Je suis un pacifiste  je demande en premier aux "gilets jaunes" de ne pas pratiquer la violence. Je vais rentrer, je vais remettre mon gilet jaune et redescendre dans la rue mais sans bloquer les personnes, sans mettre les classes les unes contre les autres".

"Nous ne sommes pas contre payer des impôts et des taxes mais il faut qu'ils soient beaucoup moins chers", a-t-il souligné.

Patrick de Perglas a pleuré après les violences qui ont émaillé la manifestation samedi dernier. L'homme a été choqué par ce qu'il s'est passé. "J'espère que tout ça va servir à quelque chose", explique-t-il. Il souligne qu'il est soutenu par des personnes de toutes classes et invite les personnes à rejoindre sa page Facebook "30 jours pour le peuple".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/