2 min de lecture Gilets jaunes

"Gilets jaunes" : Darmanin craint que la France devienne "l'Italie plus la violence"

Le ministre de l'Action et des comptes publics met en garde contre une dérive antisystème qui déboucherait sur une situation similaire à celle de l'Italie, avec la violence en plus.

Gérald Darmanin, le 12 septembre 2018
Gérald Darmanin, le 12 septembre 2018 Crédit : ludovic MARIN / AFP
102907340309617434926
Ryad Ouslimani
et AFP

La campagne de communication du gouvernement afin d'apaiser la colère des "gilets jaunes" continue. Depuis les mesures annoncées par Édouard Philippe, notamment le renoncement à la hausse des taxes sur les carburants en 2019, les ministres mettent l'accent sur l'humilité à retrouver et la nécessité d'être à l'écoute du peuple en colère. 

"Nous devons écouter le peuple et nous n'avons pas d'autre choix que de poursuivre les réformes pour continuer à transformer notre pays, afin de préserver notre modèle social", estime ainsi Gérald Darmanin dans une interview au Figaro à paraître vendredi 7 décembre. 

Par ailleurs, le ministre de l'Action et des comptes publics concède que "la majorité et le gouvernement gagneraient à être plus humbles". il appelle aussi l'opposition "à être plus responsable" notamment au nom du respect des institutions.

À lire aussi
Des "gilets jaunes" devant l'Arc de Triomphe Gilets jaunes
Arc de Triomphe : sa réouverture mercredi est "une réponse au vandalisme"

"Mais quelle est l'alternative à Emmanuel Macron ? Marion Maréchal ou Jean-Luc Mélenchon ?"

Mais Gérald Darmanin met en garde également contre une transformation des "gilets jaunes" en une force politique antisystème, à l'image du mouvement 5 Étoiles en Italie. "Le risque de désunion nationale" pourrait précipiter la France dans une configuration comme celle de "l'Italie plus la violence", prévient Gérald Darmanin. 


cette crise est le "fruit de 30 ans d'inégalités territoriales et sociales", elle ne traduit "pas seulement un ras-le-bol fiscal" mais elle est aussi "identitaire". "Les Français se demandent quel est le rôle de l'Europe, (...) ils se posent la question de l'avenir de nos enfants, s'interrogent sur la place des religions et notamment de l'islam", développe-t-il. 

Pour défendre les réformes entreprises par Emmanuel Macron et le gouvernement d'Édouard Philippe, il explique que "cela fait longtemps que le pays est au bord de la rupture", poursuit-il, "le président est très conscient de la situation" et il parlera, "quand il le jugera bon". 

"Mais quelle est l'alternative à Emmanuel Macron ? Marion Maréchal ou Jean-Luc Mélenchon ? Si nous ne sommes pas tous responsables, le risque de désunion nationale est très important", s'alarme-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Gouvernement Gérald Darmanin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795836763
"Gilets jaunes" : Darmanin craint que la France devienne "l'Italie plus la violence"
"Gilets jaunes" : Darmanin craint que la France devienne "l'Italie plus la violence"
Le ministre de l'Action et des comptes publics met en garde contre une dérive antisystème qui déboucherait sur une situation similaire à celle de l'Italie, avec la violence en plus.
https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-darmanin-craint-que-la-france-devienne-l-italie-plus-la-violence-7795836763
2018-12-07 04:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rrf09TUunH6tXUVKfHifyw/330v220-2/online/image/2018/0913/7794774940_gerald-darmanin-le-12-septembre-2018.jpg