4 min de lecture Élysée

Emmanuel Macron : quels sont les enjeux de sa deuxième année à l'Élysée ?

UN AN À L'ÉLYSÉE (9/9) - Le président de la République réussira-t-il à inverser la tendance contestataire de fin de première année ? C'est en tout cas ce à quoi il devra s'atteler avec la constitution d'une base électorale.

Emmanuel Macron, lors de son déplacement en Australie, le 2 mai 2018
Emmanuel Macron, lors de son déplacement en Australie, le 2 mai 2018 Crédit : SAEED KHAN / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Une prise de position ferme. La première année à l'Élysée d'Emmanuel Macron aura été le prolongement de la campagne présidentiel : les autres partis politiques peinent encore à incarner l'opposition face au président de la République. Ces douze premiers mois auront ainsi été marqués par un rythme de réformes effréné : code du Travail, réforme des institutions, santé, éducation... Mais aussi par la colère des Français avec la baisse du montant des APL et la hausse de la CSG pour les retraités

Le mouvement de contestation se fera principalement entendre ces dernières semaines avec la grève perlée de la SNCF, la loi asile et immigration qui a fissuré l'entente au sein des députés de la majorité et les manifestations du 1er mai. Une fin d'année présidentielle en demi-teinte pour Emmanuel Macron. 

Invité de RTL, Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France qui avait appeler à voter Macron au second tour de la présidentielle, estime que "Emmanuel Macron ne favorise que les premiers de cordée".

Un quinquennat démarré "en flèche"

Selon Olivier Mazerolle, éditorialiste chez RTL, "Emmanuel Macron a démarré son quinquennat en flèche. Il a redonné de la fierté aux Français en s'imposant sur la scène internationale. Il a mis en œuvre les réformes qu'il avait annoncées - parole tenue. C'était inhabituel, mais cela plaisait. (...) Les Français laissaient faire parce qu'ils avaient envie de retrouver de l'espoir, et c'est sans doute encore le cas".

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 26 septembre 2018 Élysée
Emmanuel Macron a installé une application pour mesurer l'efficacité des ministres

Emmanuel Macron, c'est "un homme de fer à la voix de miel", analyse Alain Duhamel, éditorialiste chez RTL. Il dit avec amabilité, politesse et assurance des choses qui sont assez dures sur le fond". Et qu'en pensent les Français ? "Ils saluent à la fois le président déterminé, persévérant, qui n'a pas peur d'aller au contact, qui fait face à la contestation, qui a un projet pour la France et qui s'y tient, qui incarne la fonction et qui a redonné du lustre au pays sur la scène internationale", note Alba Ventura, éditorialiste politique chez RTL.

En même temps, "ils lui reprochent de faire passer ses réformes en force, d'appliquer un programme libéral qui génère des inégalités, qui fait la part belle aux plus aisés, un président qui n'est pas suffisamment attentif aux plus fragiles. Ils se demandent si, toutes ces réformes lancées à toute allure, ils en bénéficieront un jour", nuance-t-elle.

Corriger son image de président "arrogant"

Cette deuxième année du mandat du président de la République doit avoir pour objectif d'obtenir "un appui inconditionnel d'une majorité de Français", indique Olivier Mazerolle. Pourquoi ? Parce que "dans sa course en avant, Emmanuel Macron a oublié de mobiliser autour de lui. Il a parlé d'efficacité, de pragmatisme... Pas de quoi susciter l'enthousiasme. À chaque fois qu'il a rencontré des Français, on a pu, à juste titre, souligner le courage d'un président pas hypocrite, qui va au contact. Mais à chaque fois, il s'est comporté aussi comme un professeur qui donne des leçons, qui ne bouge pas d'un iota et donne parfois l'impression de ne pas tenir compte des objections de ses interlocuteurs".

Emmanuel Macron doit donc montrer qu'il est "attentif à la situation des gens, qu'il abandonne une attitude qui confine parfois à de l'arrogance. Et puis il faut aussi qu'il donne un cadre et un sens à l'ensemble de ses réformes, un supplément d'âme à son action. Et pour ce faire, il doit prendre exemple sur le général de Gaulle, qui savait célébrer la grandeur avec simplicité de langage", conseille-t-il.

Ne pas sous-estimer la colère des retraités

Autre point que le chef de l'État doit prendre en compte : la grogne des retraités. "Électoralement, cette grogne peut être dangereuse. Les retraités ne peuvent pas faire grève. Ils manifestent, mais ne manifestent pas beaucoup. En revanche, ils ont la mémoire longue. Ils se rendent compte qu'ils ne sont pas assez pris en compte, qu'ils n'ont pas assez de moyens d'expression. Or, il se trouve qu'à eux seuls, ils correspondent au tiers du corps électoral. À l'intérieur duquel, c'est eux, de très loin, qui votent le plus et qui s'abstiennent le moins", analyse Alain Duhamel.

Et d'ajouter : "Leur poids est considérable. On sait aussi qu'ils votent peu pour les extrêmes, donc en réalité, c'est entre LR et les macronistes, donc, incontestablement, il y a une prise de risque. Mener autant de réforme, au pas de charge, c'est risqué pour Emmanuel Macron. D'ailleurs, il le sait bien. Mais il poursuit, à la fois par méthode, pas convictions et par caractère".

L'arrivée d'Emmanuel Macron à l'Élysée a entraîné une tornade politique, tant sur le plan des réformes lancées dans le pays, que sur le plan politique. Retour sur la première année du mandat du président de la République : réformes, style politique et suite de son mandat.

WEBSÉRIE - Un an d'Emmanuel Macron à l'Élysée
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élysée Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793237381
Emmanuel Macron : quels sont les enjeux de sa deuxième année à l'Élysée ?
Emmanuel Macron : quels sont les enjeux de sa deuxième année à l'Élysée ?
UN AN À L'ÉLYSÉE (9/9) - Le président de la République réussira-t-il à inverser la tendance contestataire de fin de première année ? C'est en tout cas ce à quoi il devra s'atteler avec la constitution d'une base électorale.
https://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-quels-sont-les-enjeux-de-la-deuxieme-annee-de-son-mandat-7793237381
2018-05-07 05:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7pRDjD6Ht3urnEBiWiY4tg/330v220-2/online/image/2018/0502/7793237628_emmanuel-macron-lors-de-son-deplacement-en-australie-le-2-mai-2018.jpg