1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Élisabeth Borne déjà à l’épreuve
2 min de lecture

ÉDITO - Élisabeth Borne déjà à l’épreuve

Le discours de la Première ministre attendu ce mercredi 6 juillet est une première épreuve de taille, car il a de vrais enjeux pour elle.

Élisabeth Borne le 19 juin 2022
Élisabeth Borne le 19 juin 2022
Crédit : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
ÉDITO - Élisabeth Borne déjà à l'épreuve
00:03:13
ÉDITO - Élisabeth Borne déjà à l'épreuve
00:03:13
L'Edito Politique Olivier Bost
Olivier Bost - édité par William Vuillez

La Première ministre Élisabeth Borne prononcera son discours de politique générale mercredi prochain. C’est important et plus que d’habitude. Il y a un vrai rôle de Premier ministre à prendre. La fonction est revalorisée par le contexte politique actuel. Élisabeth Borne peut vraiment assurer la fonction de Première ministre dans ses dimensions les plus politiques. Car les défauts de l’hyper-présidentialisation et du quinquennat sont atténués par la composition de l’Assemblée nationale sans majorité absolue.

Le métier à Matignon est moins entravé ou parasité qu’à son habitude. Il redevient même central. Et tout passe par un discours de politique générale, c’est un moment d’affirmation politique. Il n’y a pour Élisabeth Borne ni rivalité ni problème de loyauté avec Emmanuel Macron, mais une place à trouver aux yeux de tous. Sans majorité absolue donc, c’est la Première ministre qui devra la composer au coup par coup.

Le chef de l’État a toutes les raisons de s’éloigner un peu de ces opérations. Il ne peut plus, ou n’a plus aucun intérêt à être en première ligne sur tout, tout le temps. Cette opportunité pour s’affirmer, pour cranter son rôle aux yeux de tous, est un défi pour Élisabeth Borne. Son intervention dans le chaudron de l’Assemblée aura deux dimensions essentielles, sur la forme et sur le fond. 

Son discours aura plusieurs cibles

Sur la forme, il devra assoir une autorité, ce qui n’est bien entendu pas gagné. Elle l’a assuré sur LCI la semaine dernière : "Ça ne me fait pas peur quand j’entends des gens hurler autour de moi, ça ne m’impressionne pas". Sur le fond, Élisabeth Borne devra développer une méthode et expliquer une politique. Son discours aura plusieurs cibles. Elle parlera autant aux Français pour ce qu’ils peuvent attendre de sa politique. Elle parlera à sa majorité qui a besoin de se rassurer.

À lire aussi

Elle parlera aussi aux oppositions qui ont besoin de mesurer leur influence sur les lois qui arriveront à l’Assemblée et notamment la fameuse loi pouvoir d’achat. Ça ne nous donne pas tout à fait le contenu de son discours, c’est normal car il n’existe pas encore. Et il faut en revenir quand même un peu au président de la République. Emmanuel Macron rentre ce vendredi en France après plusieurs sommets internationaux et il va faire un point politique avec Élisabeth Borne dans la journée pour qu’elle lui raconte ses rencontres avec les partis d’opposition pour savoir ce qu’il est possible de faire, pour qu’elle lui donne ses idées pour le prochain remaniement du gouvernement qui sera aussi annoncé la semaine prochaine. 

Ils prépareront ensuite le baptême du feu de la Première ministre à l’Assemblée nationale. Preuve que le pouvoir s’est un peu déplacé. Il y a 5 ans, Emmanuel Macron avait choisi de réunir tous les parlementaires à Versailles pour délivrer sa bonne parole. C’était la veille du discours de politique général de son premier Premier ministre Édouard Philippe. C’était les débuts, c’était l’hyper-Président fraîchement élu, il avait une majorité absolue à l’Assemblée.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/