1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes explique comment éviter les carences lorsqu'on devient végétarien
1 min de lecture

Michel Cymes explique comment éviter les carences lorsqu'on devient végétarien

De plus en plus d'adolescents veulent devenir végétariens, un choix à ne pas prendre à la légère. Voici les conseils de Michel Cymes pour éviter les déséquilibres alimentaires.

Une assiette végétarienne (Illustration)
Une assiette végétarienne (Illustration)
Crédit : AFP / archives, ETHAN MILLER
Alimentation : les carences à éviter lorsqu'on devient végétarien
31:44
Alimentation : les carences à éviter lorsqu'on devient végétarien
31:44
Ça Va Beaucoup Mieux, l'Hebdo du 09 juin 2019
32:07
Michel Cymes - édité par William Vuillez

Ils sont de plus en plus d'adolescents à vouloir bannir la viande de leur assiette. Sans doute faut-il voir là la conséquence du discours sur la souffrance animal, les scandales alimentaires où la publication de certains rapports officiels. Récemment encore, l'OMS désignait la charcuterie et la viande rouge comme facteur de risque du cancer. Alors quand votre enfant vous annonce son souhait de devenir végétarien, il faut savoir réagir.

La première chose à faire, est d'en parler avec lui, pour bien comprendre les raisons de sa décisions. Il n'est pas rare qu'une jeune fille vous parle de la souffrance animale, alors qu'en réalité tout ce qu'elle veut, c'est maigrir. Souvent, l'ado est réellement motivé et dans ce cas, il faut revoir toute son alimentation parce que le risque, ce sont le déséquilibre et les carences.

Premier problème : le manque d'acides aminés. Pour compenser, il va falloir miser sur les légumineuses, que sont les lentilles, pois chiche, haricots rouges ou blancs et les associer aux céréales : le riz, le pain, les pâtes.

Vitamine C et vitamine B12

Un régime végétarien est pauvre en oligo-éléments : le zinc, le calcium, le fer et le manque de celui-ci peut se traduire par l'anémie. S'il y a du fer dans les légumes secs, il est beaucoup moins bien assimilé par notre organisme que le fer contenu dans la viande. Pour optimiser l’assimilation, il existe une astuce : la vitamine C. N'hésitez donc pas à rajouter un filet de jus de citron dans vos plats cuisinés.

À lire aussi

L'autre problème est le manque de vitamine B12, présente dans les viandes et les poissons. Il faut se rabattre sur les produits laitiers voir les œufs. Sinon il existe des compléments alimentaires. En tout cas, il ne faut pas faire l'impasse sur la vitamine B12, car elle est importante pour la fabrication des globules rouges, donc pour l'entretien de votre sang.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/