6 min de lecture Hommage

VIDÉO - Militaires tués au Burkina : retrouvez l'hommage national aux Invalides

La France a rendu hommage à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux commandos de marine tués en libérant des otages au Burkina Faso.

>
Hommage national aux militaires : édition spéciale Crédit Image : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP | Crédit Média : M6 | Date :
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et La rédaction de M6

Les deux commandos marine Cédric de Pierrepont, 33 ans, et Alain Bertoncello, 28 ans, ont été tués lors d'une opération menée pour libérer les deux otages au Burkina dans la nuit du 9 au 10 mai. Un hommage national a été rendu, ce mardi matin aux Invalides, à Paris, en présence d'Emmanuel Macron.

Les deux soldats des forces spéciales tués lors de la libération de deux otages français au Burkina Faso étaient en mission pour combattre "l'ennemi" jihadiste, pas seulement pour sauver des vies humaines. C'est le message du chef d'état-major des armées françaises, le général François Lecointre. 

"La mission de ces militaires d'élite c'est de combattre l'ennemi terroriste, c'est pas spécifiquement d'aller libérer des otages", a souligné le général François Lecointre, à l'antenne de RTL ce mardi 14 mai. Patrick Picque et Laurent Lassimouillas avaient été enlevés le 1er mai et leur guide Fiacre Gbédji abattu, lors d'un safari dans le nord du Bénin, une zone déconseillée par le ministère des Affaires étrangères. 

Retrouvez l'hommage national

12h08 - Cette édition spéciale est désormais terminée. Merci de nous avoir suivis. 

12h03 - Les cercueils sont sortis de la cour des Invalides pendant que le cœur des commandos chantait Loin de chez nous.

11h55 - Une minute de silence est désormais effectuée, avant que retentisse La Marseillaise dans la cour des Invalides

11h44 - "Celui qui meurt au combat dans l'accomplissement de son devoir, n'a pas seulement rempli son devoir, il a accompli sa destinée (...) Au nom de la République française je vous fait chevaliers de la légion d'honneur", dit Emmanuel Macron

11h38 - "Sa technique et son niveau opérationnel était remarquable, il avait la bravoure aussi. Il se distingua par son engagement contre Daesh", explique Emmanuel Macron

À lire aussi
A Abidjan, des hommages se sont multipliés après la mort de DJ Arafat survenue le 12 août Côte d'Ivoire
VIDÉO - DJ Arafat : des fans profanent sa sépulture en Côte d’Ivoire

Et d'ajouter : "Vous qui avait combattu ensemble, que la mort à jamais a uni, voyez la Nation rassemblée dans cette cour pour rendre l'hommage que vous méritez. si nous sommes réunis devant vos dépouilles, c'est pour nous incliner devant vos familles. C'est pour dire aussi notre solidarité avec vos frères d'armes (...) Nous sommes là pour dire que nous ne céderons rien des combats pour lesquels vous vous êtes engagés". 

11h35 - "La mission était un succès mais nos soldats n'étaient plus, poursuit Emmanuel Macron. Cédric de Pierrepont avait tout d'un héros de la national (...) Il avait l'âme d'un chef. Cette nuit de mai, Cédric n'était pas seul. Sous l'eau les nageurs sont sanglés, sur terre ils sont liés. Au bout de ce lien se tenait le maître Alain Bertoncello", indique le président en retraçant le parcours du soldat. 

11h33 - "En tête de la colonne d'assaut, deux hommes, deux militaires d'expérience (...) Après avoir neutralisé l'homme qui guettait, le groupe commando parvient au seuil du campement. Les ravisseurs se tenaient là, près à en découdre et prêts à faire feu sans discernement (...) Pour sauver la vie des otages, une solution : mener l'assaut sans ouvrir le feu", ajoute-t-il. 

11h30 - "La France était encore endormie quand nos forces armées se sont engagées pour sauver deux de nos compatriotes. La mission était périlleuse (...) La mission était difficile (...) La mission était nécessaire (...) Je pense en cet instant à Sophie Pétronin toujours aux mains de ses ravisseurs, nous ne l'oublions pas, la France ne l'oublie pas. Ceux qui attaquent un Français doivent savoir que jamais notre pays ne plie", déclare Emmanuel Macron. 

11h29 - Emmanuel Macron rejoint la tribune pour prononcer son discours d'hommage

11h22 - Les cercueils de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello sortent de l'église Saint-Louis pour aller au centre de la cour des Invalides.

Les cercueils de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello sortent de l'église Saint-Louis pour aller au centre de la cour des Invalides
Les cercueils de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello sortent de l'église Saint-Louis pour aller au centre de la cour des Invalides Crédit : Capture d'écran M6

11h11 - Le président de la République passe en revue les troupes présentes. Il va maintenant prendre sa place à la tribune et saluer les familles des soldats tués. "C'est important que le président regarde bien dans les yeux les soldats. Et c'est ce qu'il a fait", indique Bernard de La Villardière.

Emmanuel et Brigitte Macron saluent les victimes
Emmanuel et Brigitte Macron saluent les victimes Crédit : Capture d'écran M6

11h05 - Emmanuel Macron et Brigitte Macron font leur entrée dans la cour des Invalides et saluent Édouard Philippe, le général Lecointre et la ministre des Armées Florence Parly. Le président de la République s'incline ensuite devant le drapeau français. La Marseille retentit.

11h03 - Le cortège d'Emmanuel Macron emprunte à l'instant le pont Alexandre III qui précède l'esplanade et la cour des Invalides. 

11h - La cérémonie s'apprête à commencer. Les cercueils de Cédric de Pierrepont, 33 ans, et Alain Bertoncello vont faire leur entrée dans la cour des Invalides, portés par des membres des forces spéciales. Ces derniers auront le visage couvert et seront filmés de dos afin de ne pas compromettre leur identité. Emmanuel Macron prendra la parole lors d'un discours d'une vingtaine de minutes.

10h57 - Bernard de La Villardière indique qu'il est important de penser aux victimes, mais de ne pas oublier les blessés. "On a perdu récemment un médecin des armées qui était au Mali. Il y a des gens comme nos deux camarades qui étaient au front mais aussi tous les gens derrière", explique Jean-Paul Paloméros, chef d'état-major de l'Armée de l'air de 2009 à 2012

10h51 - C'est désormais au tour de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation et du premier ministre Édouard Philippe de prendre place. Ils sont accompagnés de Florence Parly, la ministre des Armées.

10h45 - Des membres du gouvernement s'installent dans la cour des Invalides, comme Nicole Belloubet, ministre de la Justice. D'autres représentants politiques sont aussi présents : Gérard Larcher le président du Sénat, Bruno Retailleau, président des sénateurs, François Bayrou, président du MoDem. Les anciens présidents de la République Nicolas Sarkozy et François Hollande ont aussi fait leur entrée dans la cour.

10h36 - Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'État auprès de
la ministre des Armées, réagit sur M6 : "C'est un hommage de la Nation à ses deux grands soldats qui ont fait preuve d'actes de courage, de bravoure et de dévouement. Cette cérémonie est importante pour les familles, pour les frères d'armes de ces commandos marins. Ces soldats essayent de combattre le terrorisme au quotidien depuis de nombreuses années".

10h29 - "On ne rentre pas dans l'armée pour donner sa vie mais on sait qu'on peut la donner dans le service de sa mission", explique Jean-Paul Paloméros, chef d'état-major de l'Armée de l'air de 2009 à 2012.

10h26 - Les troupes s'installent dans la cour des Invalides. Lors de cet hommage, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello recevront la Légion d'honneur à titre posthume, comme nous pouvons le voir lors de cette édition spéciale diffusée sur M6. 

Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello recevront la Légion d'honneur à titre posthume
Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello recevront la Légion d'honneur à titre posthume Crédit : Capture d'écran M6

10h23 - Les Français qui veulent rendre hommage aux militaires sont sur l'esplanade des Invalides. Un ancien militaire est sur place. "C'est une gratitude à l'infini. La majorité des Français sont touchés. Quand on a une mission bien spécifique, on applique les ordres et on le fait dans le plus grand professionnalisme", explique-t-il au micro de M6.

10h18 - La garde républicaine fait son entrée dans la cours des Invalides. C'est très protocolaire, il y a les trois armées : armée de terre, aviation et marine nationale

10h13 -  Comment va se dérouler l'hommage national ? Tous les détails sur la cérémonie sont à retrouver dans notre éclairage. 

À lire aussi

10h10 - Désormais, la foule se dirige vers l'esplanade des Invalides afin de suivre la cérémonie d'hommage devant un écran géant. La cour des Invalides, elle, se remplit progressivement. 200 invités y seront présents.

Un hommage national est rendu aux membres des forces spéciales, décédés lors de la libération des otages français
Un hommage national est rendu aux membres des forces spéciales, décédés lors de la libération des otages français Crédit : Bertrand GUAY / AFP

10h07 - Actuellement sur le pont Alexandre III, le cortège est salué par la foule par des applaudissements. "C'est un mouvement spontané qui est très beau et plein de sens. C'est un sentiment national de souvenirs et d'amitié", explique à M6 un militaire venu rendre hommage aux membres des forces spéciales

10h04 - Le cortège s'apprête à franchir le pont Alexandre III, sous les yeux des Français venus pour rendre hommage à Cédric de Pierrepont, 33 ans, et Alain Bertoncello, 28 ans.

10h01 - Stéphanie a tenu à venir rendre hommage aux militaires. Elle se confie à M6 : "C'est important d'être là pour les familles des victimes. Il y a une grosse émotion, une grosse boule au ventre". La semaine dernière, elle était en vacances dans l'Aude et a tenu à rendre hommage à Arnaud Beltrame, décédé lors de l'attentat de Trèbes en mars 2018.

9h54 - C'est le troisième hommage national, donné par Emmanuel Macron, aux Invalides pour des hommes tombés pour la France. "Cette tradition d'hommage citoyen aux soldats tombés au combat, sur le plus beau pont de la capitale française, est relativement récente", note l'AFP. Elle remonte à 2011, à l'initiative d'associations d'anciens combattants et du gouverneur militaire de Paris, alors que l'armée française était déployée en Afghanistan. 
9h50 - Bonjour et bienvenue dans ce live pour suivre en direct l'hommage national rendu à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux militaires tués au Burkina Faso.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hommage Emmanuel Macron Armée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants