1 min de lecture Le journal

Militaires tués au Burkina : le témoignage bouleversant des parents d'Alain Bertoncello

DOCUMENT RTL - Jean-Luc et Danièle Bertoncello ont témoigné leur émotion après la mort de leur fils, Alain Bertoncello, militaire tué dans la nuit du 9 au 10 mai, lors du sauvetage des otages aux Burkina Faso.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Militaires tués aux Burkina : "Ils ont fait ce qu'ils avaient à faire", témoigne le père d'une des victimes Crédit Image : Le Mag 12.45 | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Les deux militaires français, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, tombés au combat lors de la libération des quatre otages retenus dans le nord du Burkina Faso, faisaient partie du prestigieux commando Hubert de la Marine Nationale. Depuis l'annonce de leur disparition, les messages de reconnaissance se multiplient tout comme ceux de soutien à leur famille endeuillée.

Samedi, Jean Luc et Danièle Bertoncello, les parents d'Alain Bertoncello se sont exprimés au micro de RTL. Jean-Luc évoque avec émotion le destin de son fils : "Dés qu'il a quitté le lycée, c'était pour rentrer dans la Marine. C'était son choix", explique-t-il rappelant qu'il s'agissait d'une véritable vocation pour son fils.

"Je crois que là, il la faut (la vocation), vu ce qu'ils subissent pour intégrer les différents commandos qu'il a fait. Ce qu'il appréciait beaucoup c'était l'esprit de corps", poursuit-il.

"On est fier de ce qu'il a fait malgré la douleur"

"Alain, tout le monde l'aimait", raconte sa mère. "Il était très heureux dans ce qu'il faisait, il a vécu ce qu'il voulait, il nous a toujours dit de ne pas nous faire de soucis. On est fier de ce qu'il a fait malgré la douleur", poursuit Danièle très ému.

À lire aussi
Thierry Breton, le 3 juin 2019 commission européenne
Les infos de 18h - Commission européenne : la candidature de Thierry Breton validée

"Il était bien préparé, ils ont fait ce qu'ils avaient à faire. Pour lui ça s'est mal terminé, pour les autres, ils ont réussi la mission", a-t-il ajouté, rappelant une seconde fois que pour son fils, l'important "c'était de réussir la mission qu'on lui avait donnée".
Le sacrifice des deux commandos Marines a permis la libération des deux otages français Patrick P. et Laurent L. qui avaient été enlevés le 1er Mai, lors d'un séjour touristique au Bénin. Ils seront accueillis à Paris dans la soirée par le chef de l'État, à l'aéroport de Villacoublay.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal Militaires Témoignage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants