1 min de lecture Afrique

Les deux otages français enlevés au Bénin ont été libérés, annonce l'Élysée

L'armée française a mené une opération au Burkina, a annoncé l'Élysée vendredi 10 mai, au cours de laquelle deux militaires sont morts.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Otages français libérés : le père de Patrick Pique exprime son "bonheur" Crédit Image : STEFAN HEUNIS / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
et AFP

Les deux otages français enlevés au Bénin ont été libérés, a annoncé l'Élysée vendredi 10 mai. Ils sont attendus à Paris dès ce week-end.

Les deux otages Français avaient disparu le mercredi 1er mai dans le parc national de la Pendjari, dans le nord du Bénin. Trois jours plus tard, le corps de leur guide avait été retrouvé sans vie.

"Outre les deux otages français, une citoyenne américaine et une ressortissante sud-coréenne ont également été libérées", a ajouté la présidence dans un communiqué. 

L'armée française a effectué une opération au nord du Burkina, au cours de laquelle deux de ses membres sont décédés et quatre ravisseurs ont été éliminés. Emmanuel Macron, qui a salué la libération, a rendu hommage aux deux soldats tués.

À lire aussi
Ali Benflis, candidat à la présidentielle en Algérie le 12 décembre 2019 élection présidentielle
DIAPORAMA - Algérie : qui sont les 5 candidats en lice pour la présidentielle ?

Florence Parly, ministre des armées, a rappelé que "les commandos marine Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello ont sacrifié leur vie pour sauver celle de 4 otages". Et d'ajouter : "Toute la Nation s’incline devant leur courage."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Afrique Otages français Armée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants