1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : condamner des sièges dans les avions "n’a aucun sens", dit le patron d’Airbus

INVITÉ RTL - Guillaume Faury, PDG du groupe aéronautique, détaille les difficultés du secteur et son besoin d’adaptation.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Condamner des sièges dans les avions "n'a aucun sens", dit le patron d'Airbus Crédit Image : PASCAL PAVANI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Maxime Magnier

"L’industrie aéronautique est à l’arrêt", explique le PDG d’Airbus, Guillaume Faury, au micro de RTL, ce jeudi 30 avril au matin. "Ça peut être mortifère pour cette industrie", ajoute-t-il, alors que l’entreprise a perdu "un tiers" de son "activité industrielle".

Pour faire face à la situation, le patron du groupe aéronautique dresse plusieurs priorités, comme "remettre en route le trafic aérienaider les compagnies aériennes, qui ont été importées de façon très brutale et très sévère". Guillaume Faury souhaite également une remise en vol des avions dès cet été. "On a un système de ventilation qui a été conçu pour ce type de situation, et qui a été optimisé après plusieurs crises, dont celle du SRAS", poursuit-il. 

L’air des avions est ainsi "très fortement filtré" et "renouvelé toutes les 2 à 3 minutes", ajoute le PDG d’Airbus. Des dispositifs qui lui font dire que neutraliser un siège sur deux dans les avions est "une très mauvaise idée" qui "n’a aucun sens médical". "Ce qui a du sens pour nous, c’est le port du masque" et les mesures barrière, ajoute Guillaume Faury.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Airbus Avions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants