2 min de lecture Sénat

Coronavirus : 68 sénateurs appellent à la reprise des sports de plein air

68 sénateurs de la droite et du centre demandent la reprise des sports individuels de plein air et la suppression de la limitation de déplacement à 1 km pour l'exercice physique.

Sport en plein air (Illustration)
Sport en plein air (Illustration)
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Après les députés, les sénateurs. Ce samedi 21 novembre, 68 sénateurs de la droite et du centre réclament la reprise des sports individuels de plein air. Ils demandent également, dans un courrier adressé au Premier ministre Jean Castex, la suppression de la limitation de déplacement à 1 km pour l'exercice physique. "La limitation de l'exercice physique en plein air manque de sens" dans un contexte où "les enjeux de santé publique prennent le pas sur tout le reste", écrivent-ils dans ce message consulté par l'AFP. 

"Sur le plan sanitaire, les études récentes démontrent que le risque de contamination à la Covid-19 en plein air et dans le respect des gestes barrières est quasi inexistant", argumentent les signataires, en tête desquels Michel Savin, sénateur LR de l'Isère, et Céline Boulay-Espéronnier, sénatrice LR de Paris.

En revanche, "la prise en considération des risques liés à la sédentarité est d'autant plus importante que nombre de nos concitoyens travaille actuellement de chez eux et réduisent de facto leur activité physique journalière", poursuivent-ils. Les sénateurs citent notamment les risques de maladies cardiovasculairesdiabète, obésité hypertension artérielle, ou encore de dépression et anxiété, liés à la sédentarité.

Emmanuel Macron veut agir pour les plus jeunes

 Vendredi 13 novembre, 45 députés Les Républicains avaient demandé à la ministre des Sports, Roxanna Maracineanu, de "suspendre la règle "1h/1km" pour l'activité physique individuelle quotidienne des personnes" en vigueur pendant le confinement. 

À lire aussi
Gérard Larcher, le 15 novembre 2020 affaire Sarkozy
Affaire Sarkozy : "La pièce principale de l'accusation vient de tomber", estime Larcher

Emmanuel Macron avait également ouvert mardi, lors d'une visioconférence avec les acteurs du sport, la perspective de rouvrir le sport aux mineurs en décembre, si les conditions sanitaires le permettent, et avec des protocoles renforcés pour le sport pratiqué en intérieur. La demande émane aussi des médecins qui alertent sur les dangers de la sédentarité chez les ados et les enfants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sénat Coronavirus Sport
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants