2 min de lecture Coronavirus

Confinement : Macron souhaite une reprise du sport pour les jeunes en clubs en décembre

Emmanuel Macron a fait savoir, mardi 17 novembre, qu’il soutenait une reprise des activités sportives pour les mineurs en clubs dès le mois de décembre.

Emmanuel Macron au palais de L'Élysée, le 17 novembre 2020.
Emmanuel Macron au palais de L'Élysée, le 17 novembre 2020. Crédit : Ludovic MARIN / AFP / POOL
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Le président Emmanuel Macron souhaite que les activités sportives pour les jeunes en clubs reprennent au mois de décembre alors qu’elles sont suspendues en raison de la crise sanitaire du coronavirus, rapporte L'Élysée dans un communiqué. Certains médecins ont également formulé ce souhait : de fait, le confinement entraîne une trop grande sédentarité chez les ados et les enfants d’après eux. 

Mardi 17 novembre, le chef de l'État a ainsi formulé son voeux lors d'une réunion avec des responsables du monde sportif. Cette reprise dépendra de l’évolution des critères sanitaires retenus pour mesurer la gravité de l’épidémie, a indiqué la présidence de la République à l'issue de cette visioconférence en présence de plusieurs ministres. Elle sera accompagnée de protocoles renforcés, en particulier pour les sports en salle. 

Les clubs et salles de sports, les gymnases, les vestiaires et les stades restent fermés alors que les compétitions sportives professionnelles sont elles maintenues. Malgré le confinement, la pratique individuelle est autorisée pour une durée d'une heure maximum une fois par jour dans un rayon d'un kilomètre autour de son domicile. 

Un "pass sport" de 100 euros

Par ailleurs, le président a annoncé le lancement en 2021 d'un dispositif de "pass sport". Objectif : aider les jeunes à pratiquer une activité sportive. Au total, cette mesure représente un coût de 100 millions d'euros, a affirmé L'Élysée. Les autorités doivent encore définir les critères d'obtention de cette aide destinée aux familles pour payer l'adhésion à un club ou acheter des équipements.

À lire aussi
JO 2020
"On refait le sport" rend hommage à Hubert Auriol et reçoit Laurent Tillie

De nombreux acteurs, tant le comité national olympique français (CNOSF) que des parlementaires, réclamaient cette aide pour compenser entre autres les pertes du secteur. Pour rappel, les derniers chiffres remontés au CNOSF, sur 44.000 clubs sondés et sur ses quelque 160.000 associés (sur 300.000 clubs en France), montrent une baisse des adhésions de l'ordre de 20% depuis septembre. 

400 millions d'aides supplémentaires

Pour répondre aux inquiétudes du sport français, le gouvernement entend débloquer près de 400 millions d'aides pour tout le secteur, amateur, professionnel, salles de sport. Le président a ainsi rappelé combien le sport "comptait" et a mesuré "la gravité" de la situation. Au total (chômage partiel, fonds de solidarité, etc), le sport a reçu depuis le début de la crise sanitaire 4 milliards d'euros d'aides, d’après le ministère qui nie avoir délaissé le secteur. 

"On a souvent tendance a minimiser les impacts sociaux", a estimé sur franceinfo le président du comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris-2024, Tony Estanguet, évoquant "la santé, l'éducation et le lien social". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants