1 min de lecture Activité physique

Sédentarité des jeunes : "Les sports apportent des effets majeurs", plaide le Pr Toussaint

INVITÉ RTL - Le Dr Jean-François Toussaint revient sur la nécessité pour les jeunes de faire du sport afin d'enrayer les maladies induites par la sédentarité.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Sédentarité des jeunes : "Les sports apportent des effets majeurs", plaide le Pr Toussaint Crédit Image : FRANK PERRY / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Ryad Ouslimani

Nos enfants sont de plus en plus sédentaires. Et ce sont des données chronométrées qui le prouvent. En effet, il faut 1 minute de plus à un enfant en moyenne pour faire un 800 mètres, par rapport aux données de 1971. En 50 ans, les enfants ont perdu ainsi 25% de leurs capacités physiques, relèvent les différentes études. 

"Ces études se confirment les unes après les autres", indique sur RTL le Dr Jean-François Toussaint, professeur de physiologie à l’université Paris-Descartes. "Il y a eu une progression dans la sédentarité", explique-t-il. 

Il met cette tendance par le fait d’être "de plus en plus dans des situations où on ne bouge plus". Et le professeur de médecine met en garde contre cette mobilité réduite chez les jeunes générationscar les impacts vont plus loin que l’obésité. "Ce sont des fonctionnalités qui sont majeures, y compris sur le plan immunitaire", précise le Pr Toussaint. 

Ainsi à l’approche de l’hiver, le système immunitaire doit être boosté, et l’activité physique est un moyen de le stimuler. Il fait ainsi un lien avec la pandémie de coronavirus. "Les patients qui étaient sédentaires constituaient un pourcentage beaucoup plus élevé" parmi ceux en réanimation, par rapport aux patients plus actifs et à âge égal. 

À lire aussi
La Roumaine Simona Halep à Roland-Garros le 7 juin 2018 sport
Une femme sur cinq délaisse le sport à cause de sa poitrine

Pour inverser cette tendance, il faut s’y prendre dès le plus jeune âge. "Ce sont des repères qu’il faut prendre très tôt", confirme-t-il. Et pour ce faire, "il faut être pédagogue" avec les adolescents notamment. Il faut ainsi essayer de trouver "des aspects ludiques dans des activités qui lui plaisent". "Les sports, quels qu’ils soient, apportent des effets majeurs", plaide le médecin. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Activité physique Société Maladies cardiaques
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants