1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. César 2021 : "C’est navrant de voir des artistes piétiner leur outil de travail", déplore Bachelot
1 min de lecture

César 2021 : "C’est navrant de voir des artistes piétiner leur outil de travail", déplore Bachelot

INVITÉE RTL - "Je crois que cette cérémonie n'a pas été utile au cinéma français", regrette la ministre de la Culture, selon qui "le côté meeting politique de cette affaire a nui à l'image du cinéma français".

Roselyne Bachelot, invitée RTL du 16 mars 2021
Roselyne Bachelot, invitée RTL du 16 mars 2021
Crédit : RTL
Roselyne Bachelot est l'invitée d'Alba Ventura
12:10
Roselyne Bachelot était l'invitée de RTL du 16 mars 2021
12:10
César 2021 : "C'est navrant de voir des artistes piétiner leur outil de travail", déplore Bachelot
01:38
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura
Animateur

La 46e cérémonie des César s'est déroulée à l'Olympia vendredi 12 mars, dans le contexte particulièrement tendu de la pandémie de coronavirus, qui met à mal le secteur depuis de longs mois maintenant. Une cérémonie qui n'a pas fait l'unanimité, et sur laquelle est revenue la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, invitée sur RTL ce mardi 15 mars. 

"Je me pose une seule question (...) Est-ce que cette cérémonie a été utile au cinéma français ? Je crois qu'elle n'a pas été utile au cinéma français", dit Roselyne Bachelot. "Ce qui m'a frappée, c'est que, finalement, le côté meeting politique de cette affaire, je pense, a nui au cinéma français, alors que le cinéma français est massivement aidé", déplore la ministre de la Culture. "Dans aucun pays du monde un état n'aide le cinéma comme on le fait : 1,2 milliard d'aides en 2020 et nous continuons en 2021. 

La deuxième chose qui m'a frappée, c'est la rupture avec le public. Sur les réseaux sociaux, sur les commentaires, alors que les gens aiment leur cinéma. Je ne veux pas porter de jugement de valeur, je constate des faits. Il s'est sécrété une antipathie absolument incroyable", relève Roselyne Bachelot. 

Enfin, "le cinéma c'est une industrie culturelle et créative, donc les César c'est une vitrine pour vendre notre cinéma à l'international. Est-ce que vous voyez l'image que ça a donné ? C'est navrant de voir des artistes piétiner leur outil de travail", a finalement regretté la ministre.

A écouter également :

À écouter

6. Culture, sans relance l'état d'urgence continue
23:18
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/