1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. César 2021 : ce qu'il faut retenir de la 46e cérémonie
1 min de lecture

César 2021 : ce qu'il faut retenir de la 46e cérémonie

Dans un contexte particulier dû à la crise sanitaire, les César ont sacré Albert Dupontel, Laure Calamy ou encore Sami Bouajila.

Marina Foïs lors de la 46e cérémonie des César
Marina Foïs lors de la 46e cérémonie des César
Crédit : Dominique CHARRIAU / AFP / POOL
César 2021 : ce qu'il faut retenir de la 46e cérémonie
03:51
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq
Animateur

La 46e édition a eu lieu vendredi 12 mars à l’Olympia, devant à peine 150 personnes, Covid oblige, mais il ya avait des stars. Le bilan a fait des heureux et des déçus côté palmarès. Comme souvent, les plus nommés sont parfois les moins récompensés. Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait, d'Emmanuel Mouret, cité 13 fois, repart avec un seul trophée, celui du meilleur second rôle féminin pour Emilie Dequenne. Pour François Ozon, c'est pire : 12 nominations et zéro prix pour Été 85. Le grand vainqueur, c’est Albert Dupontel, sept César dont les deux plus importants, celui du meilleur film et du meilleur réalisateur pour Adieu les cons. Comme à l’habitude, il n’était pas présent.

Chez les acteurs et les actrices, Laure Calamy et Sami Bouajila ont reçu les récompenses les plus prestigieuses. La première, primée pour son rôle dans Antoinette dans les Cévennes, a livré un discours plein d'émotions et de souvenirs. “Laissez-nous assouvir notre soif de sens ou de non-sens, laissez-nous exulter devant les œuvres d’art, laissez-nous entendre ce qui fait de nous des êtres humains", a dit l'actrice. Enfin, retenez également les trois prix du formidable documentaire Adolescentes de Sébastien Lifshitz.

Hommage à Piccoli, Brasseur et Bacri

Comment qualifier cette cérémonie de trois heures et demie ? Elle était militante avec des messages adressés au gouvernement sur la fermeture des cinémas, la réforme de l'assurance chômage et des intermittents. Corinne Masiero, arrivée en peau d’âne et répartie en tenue d’Ève, a livré une des séquences les plus marquantes de la soirée.

Cérémonie émouvante aussi avec des hommages aux disparus Michel Piccoli, Claude Brasseur ou Jean-Pierre Bacri, cérémonie amusante parfois avec Marina Foïs et son humour caustique, cérémonie musicale enfin avec un orchestre dirigé par Benjamin Biolay qui a fait des merveilles, en accompagnant par exemple Alain Souchon. Le palmarès complet par catégorie est à retrouver ici.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/